This page is not available in your language, please, choose yours

Nenê - "j'aime la pression"

Publié le 26 septembre 2010
Nenê - "J'aime la pression"

Interrogé par Le Parisien, le Brésilien du PSG Nenê est revenu sur son début de saison plutôt réussi puisque l'ancien Monégasque compte déjà 5 buts en 7 rencontres jouées, toutes compétitions confondues.

Déjà âgé de 29 ans, Nenê a attendu l'année dernière pour exploser aux yeux de la France entière en effectuant notamment une première partie de saison exceptionnelle (il terminera l'exercice 2009/10 avec 14 buts inscrits). Transféré vers le Paris Saint-Germain durant le dernier mercato, le joueur n'a pas tardé à confirmer les attentes placées en lui en devenant déjà un élément indispensable à l'équipe de Kombouaré. Nenê tente d'expliquer pourquoi tout marche si bien pour lui à Paris :

"Je suis très content de ce qui m’arrive. Je ne pensais pas être aussi décisif avec des buts et des dernières passes. Je suis satisfait de mon début de saison. Je le dois aussi à l’aide de mes partenaires. Après, c’est vrai que c’est plaisant quand les gens parlent de vous en bien. Tout ceci est positif, mais il ne faut pas s’arrêter là. J’aime la pression. Si j’ai la pression, c’est que mes coéquipiers me font confiance et cela veut aussi dire que je suis décisif. La pression, je l’ai naturellement. Déjà en raison de mon salaire et de l’indemnité de mon transfert. Mais je suis trop vieux pour me laisser embêter par cela."

Effectivement, Nenê n'a pas déçu. Bien au contraire. C'est d'ailleurs la seule fois où il a été absent (suspendu face à Sochaux) que le club a réellement déjoué. En effet, même lors de la défaite concédée face à Bordeaux, Paris avait maîtrisé sa rencontre, ne cédant alors que sur coup de pied arrêté :

"Excepté le match à Sochaux que l’on a raté, les cinq autres ont été bons. On a développé du jeu et, contre Bordeaux, on devait l’emporter. On n’a pas pris trop de points, c’est vrai, mais les aspects positifs restent nombreux. Après, on sait tous que dans le foot tout peut arriver. On peut très bien gagner à Lens sans bien jouer ni le mériter."

Effectivement, depuis quelques matchs, l'équipe de Kombouaré semble moins bien jouer mais est diablement plus efficace, à l'image de cette victoire aux dépens de Séville, rencontre durant laquelle les Parisiens avaient joué en contre. Contre Lens, qui reçoit, il se pourrait bien que l'équipe retente ce type de stratégie qui consiste à attendre l'adversaire pour mieux le contrer. Avec autant de succès qu'en Espagne ? Réponse vers 23h...
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement