This page is not available in your language, please, choose yours

Lviv : notes > paris sur sa lancée

Publié le 1 octobre 2010
Lviv : Notes > Paris sur sa lancée

Les hommes d'Antoine Kombouaré enchaînent les bons résultats. Dans un stade méconnaissable (6000 spectateurs), le PSG n'a pas livré son meilleur match du mois de septembre mais a été efficace. En prenant rapidement l'avantage, les Parisiens se sont facilité la tâche face à des Ukrainiens maladroits dans le dernier geste, et s'installent à la première place du groupe J.

Homme du match :

Sakho (6,5) : En alliant puissance et sérénité, le jeune capitaine du PSG a multiplié les interventions musclées. Son intelligence de jeu lui permet d'anticiper et de se placer au bon moment au bon endroit. Un vrai patron de défense. Toutefois, s'il veut s'imposer chez les Bleus, il devra gagner en régularité et soigner sa relance.

Reste de l'équipe :

Edel (5,5) : Soirée assez tranquille pour le gardien de but parisien. Les attaquants de Lviv ont rarement trouvé le cadre. De bonnes prises de balle sur les quelques frappes lointaines cadrées. Son jeu au pied est à perfectionner. Le dernier rempart parisien est invicible depuis cinq matches! Qui l'eût cru?

Jallet (6) : Très tôt dans la partie, il a montré la voie à ses camarades d'une frappe limpide des 30 mètres (5e). Sa spontanéité, son activité offensive et son travail défensif faisaient de lui l'homme du match à l'heure de jeu. Mais l'ancien Merlu s'est peu à peu éteint et a même éprouvé quelques difficultés en défense.

Camara (6) : L'ancien Phocéen retrouvait une place de titulaire au sein de l'arrière-garde parisienne. Solide et souvent bien placé, Zoumana n'a jamais failli dans les airs. Son tacle appuyé a contré une frappe à bout portant (79e). Ses relances ne valent pas celles d'Armand.

Tiéné (5) : L'Ivoirien ne participe pas aux phases offensives. Ses transmissions de balle sont parfois imprécises. Sur le plan défensif, il reste appliqué. Quelques duels perdus face à son vis-à-vis Kojanov. Suffisant pour le moment.

Sessegnon (6) : De retour dans le onze de départ, le Béninois a marqué des points. Il n'a pas manqué aux tâches défensives. Très mobile, il s'est régulièrement illustré par sa qualité de passe et ses dribbles. Dommage que la finition lui fasse défaut (33e). Doit monter en puissance. Remplacé par Makonda (90e), peu incisif.

Chantôme (6) : Comme à son habitude, il a beaucoup couru mais il pourrait peser davantage dans l'entrejeu parisien. Une première mi-temps trop discrète. Une deuxième bien meilleure, notamment dans la récupération et dans les passes. Très bien sur la fin.

Clément (5,5) : En manque de temps de jeu, le milieu parisien a eu du mal à se positionner en début de rencontre. L'ancien Lyonnais a touché peu de ballons en première période. Plus présent à la reprise : de bonnes interventions et des relances propres. Un retour salvateur après une erreur de son capitaine (54e). Sur la bonne voie.

Nenê (6) : Le milieu gauche parisien est incontournable. Avec son missile des 20 mètres, le Brésilien a mis à l'abri le PSG (21e). Quelques centres et des passes de qualité avant la pause. Moins dangereux et fatigué en seconde période. Remplacé par Hoarau (77e), rapidement averti. L'attaquant français a eu le temps de dévier quelques ballons.

Luyindula (5,5) : Un tir contré, à l'origine du second but. Une tête molle sur le gardien (28e). L'ex-Auxerrois n'est pas dangereux mais ses contrôles de balle sont de qualité.

Erding (4,5) : Le Turc court toujours après son deuxième but de la saison. Il a pourtant été bien servi par ses coéquipiers mais l'attaquant francilien a de nouveau péché dans la fintion (58e et 61e). Son envie et son sérieux finiront par payer. Remplacé par Kezman (69e). Le Belgradois a manqué de tripler la mise sur une tête croisée (90e) mais a aussi récolté un carton jaune.

Entraîneur :

Kombouaré (7) : Si le PSG est invaincu depuis cinq matches, c'est en partie grâce au Kanak car ses choix s'avèrent judicieux. Il fait "souffler" les cadres et les joueurs qui les remplacent assurent (Camara, Clément) ; il nomme capitaine Sakho, qui remplit parfaitement son rôle ; il maintient sa confiance à Edel, qui inspire plutôt confiance ; il fait jouer la concurrence. En somme, le groupe vit bien et cela se ressent sur le terrain.


Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement