This page is not available in your language, please, choose yours

Nice : notes > le psg rate le coche

Publié le 4 octobre 2010
Nice : Notes > Le PSG rate le coche

Le Paris Saint-Germain manque encore l’occasion de se rapprocher de la tête du classement. Les Parisiens ont beaucoup tenté afin de remporter leur troisième victoire d’affilée mais les attaquants du PSG ont manqué de réalisme dans la zone de finition et se sont heurtés au gardien de but niçois Ospina auteur d’un très grand match au Parc des Princes ce dimanche après-midi.

>Homme du match :

Erding (4) : Le Turc s’enlise dans son manque de confiance récurent depuis le début de la saison. Il se trompe en permanence dans ses choix et ne paraît plus en mesure de prendre les bonnes décisions lorsque le ballon lui parvient. Même sa combativité semble mois évidente de part l’usure mentale qui s’est installée. Remplacé par Luyindula (63e) qui a essayé de proposer des solutions à ses partenaires mais qui a touché trop peu de ballons pour se mettre en valeur.

Edel (5,5) : Il a été globalement rassurant sur la plupart des prises de balles simples mais dans un match où il n’a pas eu grand-chose à faire, il n’a pas le droit de mettre en danger son équipe sur quelques sorties hasardeuses. Il doit encore progresser dans la concentration.

Jallet (6) : Christophe a été l’auteur d’une belle première mi-temps. Il aurait pu renouveler son exploit de Lviv dès la 10ème minute sur une belle frappe du pied droit longue distance. L’ancien Lorientais a fait son match en étant appliqué défensivement tout en apportant le surnombre quelquefois.

Sakho (7) : Il a complètement dégouté Ljuboja sur tous les duels. Très présent au marquage, vif dans ses interventions et simple dans ses relances, Mamadou garde la forme internationale qu’il possède depuis maintenant plusieurs semaines.

Armand (6) : Match très tranquille de la part de Sylvain Armand bien protégé par la sentinelle Sakho. Il s’est appliqué à couper les trajectoires et à relancer proprement le ballon vers ses relais du milieu de terrain. Une rencontre de plus qui vient conforter sa complémentarité évidente avec Mamadou.

Tiéné (6) : Sa puissance physique fait du bien à l’arrière-garde parisienne. Il n’a pas été trop sollicité par les attaquants niçois en première période mais ce fut le scénario inverse en deuxième mi-temps car toutes les offensives adverses déboulaient de son côté mais il a très bien contenu ses différents vis-à-vis (Coulibaly, Bamogo…)

Makélélé (5,5) : Inquiétant en première mi-temps lorsqu’il perdit trois ballons de suite mais il se rattrapa bien le reste du match grâce à toute son expérience ainsi qu’à sa science du placement qui lui permît de compenser. Néanmoins, il devra perdre moins de ballons lors des prochains matchs s’il veut réitérer ses performances des dernières semaines.

Chantôme (6,5) : Il a couvert énormément de terrain en étant présent à la récupération tout en essayant d’apporter le danger en accompagnant la plupart des attaques de son équipe. Malheureusement, à cause des nombreux efforts fournis, il eu quelques déchets sur des centres et des passes vers l’avant mais il est l’auteur d’un match plein dans l’ensemble. Remplacé par Clément (77e) qui a perdu de nombreux ballons en se précipitant trop souvent.

Giuly (5,5) : Il a essayé de combiner souvent sur le côté droit avec Jallet mais les Niçois ne lui ont pas laissé l’espace qu’il affectionne pour pouvoir s’exprimer. Il n’a jamais trouvé la solution dans ce match afin d’être plus présent dans la zone de finition et peser sur les actions offensives du PSG malgré une belle activité. Remplacé par Sessègnon (63e) qui a amené de la percussion et un peu de folie dans un match qui en avait bien besoin. Excellente rentrée du Béninois.

Nenê (6,5) : Même s’il a connu moins de réussite que lors de ses matchs précédents dans ses centres et dans ses frappes, il reste le seul atout offensif du Paris Saint-Germain à pouvoir déstabiliser en permanence ses adversaires. Il possède une réelle influence technique au sein de sa nouvelle équipe et ses coéquipiers lui font confiance pour guider le jeu. Encore un bon match du meilleur parisien du mois de septembre.

Hoarau (5) : L’attaquant des Bleus a complètement perdu son duel face à Civelli, même dans le domaine aérien où il excelle d’habitude. Il a été peu présent dans le jeu, souvent avec un temps de retard dans les attaques de balles. Il est parvenu à se mettre en bonne position de frappe à deux occasions mais il n’est pas parvenu à concrétiser.

>Entraîneur :

Kombouaré (5,5) : Il a aligné une équipe de départ cohérente par rapport aux dernières rencontres même si certains auraient voulu voir Sessègnon d’entrée. Cependant, son acharnement à vouloir titulariser Erding malgré ses mauvaises performances pourrait bien agacer les autres attaquants qui «cirent» le banc. Il aurait pu prendre aussi plus de risque en sortant un de ses deux milieux défensifs pour ajouter un attaquant supplémentaire (Kezman ?) vu le peu de danger que présentait les Niçois.
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement