This page is not available in your language, please, choose yours

Cayzac - "je suis trop lié aux supporters"

Publié le 15 octobre 2010
Cayzac - "Je suis trop lié aux supporters"

Alain Cayzac, dirigeant historique et ancien président du Paris Saint-Germain a fait le point sur la situation actuelle du PSG, que ce soit d'un point de vue sportif ou extra-sportif, pour Le Parisien.

Avec la décision d'interdire le déplacement aux supporters marseillais lors du prochain PSG - OM, la Ligue a remis encore davantage au goût du jour le sujet concernant les supporters parisiens. Et la faible fréquentation du Parc ne peut que désoler Cayzac : "Je comprends le plan de Robin Leproux dans la mesure où il fallait probablement passer par quelque chose de drastique. Mais il a bien précisé que ce n’était qu’un passage. Je souhaite que ça aille vite. Moi, je n’aurais pas pu être l’homme de la situation. Pour prendre ce genre de décision, il fallait un homme nouveau. Je suis trop lié au passé et aux supporteurs. Je n’aurais pas su, pas pu ou pas voulu. Mais ce n’est pas pour ça que je dis que ce n’est pas bien. Il y a un espoir de revoir un jour le Parc avec des banderoles et un côté festif. Ce qui me heurte toujours, c’est l’amalgame qu’on fait entre quelques supporteurs violents et les 12 000 bons supporteurs des virages qui sont des gens bien."

Mais Cayzac reste confiant quand à l'avenir. En effet, il pense notamment que le PSG est capable, dès cette saison, d'accrocher une place qualificative en Ligue des Champions : "Le PSG a les moyens d’être dans les trois premiers de L 1. L’ambition n’est pas d’être champion de France ou de gagner la Ligue des champions. J’espère que cela viendra un jour. Colony Capital a dépensé 100 M€ depuis son arrivée. On peut toujours dépenser plus, comme l’a fait Louis-Dreyfus à Marseille, mais il ne s’agit pas simplement de dépenser. De l’argent, le PSG en regagnera. Il y a deux façons pour ça : les transferts et une qualification pour la Ligue des champions. Le club a bien recruté au fil du temps. Il a des jeunes joueurs qui ont une bonne valeur marchande. Et la Ligue des champions, je suis peut-être un grand optimiste mais, moi, j’y crois. On a une très bonne équipe. Maintenant, il faut de la confiance."

Même s'il a été le président d'un PSG en difficulté, de 2006 à avril 2008, Cayzac reste une figure historique du club, qu'il connaît parfaitement. Sa vision des choses reste donc crédible. Mais seul l'avenir nous dira si le Paris Saint-Germain parviendra à renouer avec la plus prestigieuse compétition européenne et surtout si le Parc des Princes retrouvera les chants qui l'ont rendu si magique.
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement