This page is not available in your language, please, choose yours

Les filles aussi sur le podium !

Publié le 17 octobre 2010
Les filles aussi sur le podium !

L'équipe féminine du PSG s'est imposée dans la douleur (1-0) cet après-midi face à une formation toulousaine timorée mais accrocheuse en fin de partie. Les Parisiennes profitent de la défaite de l'ASSE à Yzeure (2-1) pour se hisser à la troisième place.

"Nous nous sommes fait peur", réagissait à la fin du match Elise Bussaglia, déçue par la manière dont les Parisiennes ont arraché ce quatrième succès consécutif. Et elle a bien raison car les Franciliennes, qui maîtrisaient les débats, auraient pu se mettre à l'abri avant la pause et éviter quelques frayeurs.

D'entrée, les joueuses du PSG donnaient le ton, mettaient le pied sur le ballon en alliant jeu court, jeu long. Les visiteuses subissaient les assaults de leurs adversaires, très mobiles mais qui pêchaient dans le dernier geste, à l'image de l'attaquante brésilienne Katia, en manque de réussite. "Le ballon ne voulait pas rentrer", nous confiait l'aînée de l'équipe.  "Mais je défends, je fais des passes, des déviations. J'essaie de me rendre utile même si je ne marque pas. Je ne suis pas satisfaite personnellement mais très contente pour le groupe. C'est le plus important." Trop timides, les Toulousaines évoluaient trop bas et ont été étouffées par des Parisiennes supérieures techniquement et tactiquement. Les Franciliennes voyaient leurs efforts récompensés grâce à la fille en forme du moment. D'une superbe frappe flottante des 25 mètres, Bussaglia inscrivit son 4e but de la saison (28e). Et du gauche s'il vous plaît!

A la reprise, l'entrejeu parisien semblait fatigué et récupérait moins de ballons. "Nous n'avons pas dévellopé notre jeu en deuxième mi-temps, nous avons reculé et nous avons dû batailler jusqu'à la 90e minute", analysait la buteuse parisienne de 24 ans. Plus incisives, les Violettes amenèrent, de façon sporadique, le danger aux abords de la surface parisienne. Mais la gardienne parisenne fût rarement inquiété, les tentatives toulousaines étant souvent non-cadrées. La numéro 2 des Bleues sauva les siennes spectaculairement en repoussant du poing puis du pied une frappe détournée par la capitaine Delannoy.

Les protégées de Camille Vaz étaient moins précises mais inquiétaient toujours l'arrière-garde du TFC. Le flanc droit parisien, animé par le duo Soyer-Houara, fût très en vue. Pour son premier ballon, Candice Prévost toucha le montant droit d'une reprise à l'entrée de la surface (63e). Puis en fin de match, d'un centre-tir, Jessica Houara trouva la barre transversale (83e). Ce que l'on retiendra surtout de cette rencontre, c'est la solidité défensive des joueuses de la capitale. La gardienne internationale française Sapowicz fît preuve d'autorité dans la zone de vérité. La charnière centrale Lepailleur-Delannoy impressiona par sa puissance et son aisance technique. Enfin, les latérales Debonne et Soyer participèrent à l'animation offensive tout en défendant avec brio.

Redoutables en défense, les Parisiennes dévellopent également un jeu fluide. Cependant, si elles veulent rivaliser avec le rouleau compresseur lyonnais (vainqueur 13-0 contre Yzeure), les Rouge et Bleu devront s'améliorer dans la finition.

La composition du PSG : Sapowicz – Soyer, Lepailleur, Delannoy (cap), Debonne – Rubio, Pizzala (Ayachi, 82e), Bussaglia – Houara, Katia (Prévost, 62e), Lozé (Le Garrec, 52e).

Non utilisées : Bayol, Kaabachi.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement