This page is not available in your language, please, choose yours

Lyon : notes > une faiblesse fatale

Publié le 29 novembre 2010
Lyon : Notes > Une faiblesse fatale

Solide collectivement, Paris a livré un match intéressant à Lyon. Face à une équipe que l'on annonçait malade mais qui finalement est apparu par moments bien en jambes, les Parisiens ont fait preuve de mental pour retourner une situation compromise. Jusqu'à ce qu'Edel commette l'irréparable. Une bourde qui coûte cher. Paris ne pourra pas viser les premières places sans un grand gardien…

Homme du match :

Edel (2) : Le portier parisien est l'homme du match malgré lui. Car Paris tenait un succès qui lui aurait permis de livrer un message à ses concurrents. Mais la grande carcasse d'Apoula Edel est passée par là… Fautif sur le premier but encaissé en bouchant mal son angle face à la frappe de Cissokho (54e), il était déjà passé près de la correctionnelle sur un dégagement raté contré par ce même Gomis (49e), avant donc de punir son équipe (87e). Il est également hésitant dans sa sortie sur un centre de Källström (28e) puis plus tard un corner du Suédois (74e). A son crédit malgré tout des parades sur deux essais de Bastos (14e, 64e) et un lob de Gomis (74e).

Reste de l'équipe :

Jallet (6.5) : Une bonne prestation du latéral parisien qui n'a pas hésité à apporter son écot en phase offensive. Une présence défensive également face à Lisandro qui est rarement passé sur son côté.

Camara (5) : Pas toujours serein, l'habituel défenseur remplaçant n'a pas affiché une sérénité à toute épreuve avec plusieurs mauvais contrôles et relances hasardeuses. Quelques bonnes interventions de la tête mais une grosse occasion qu'il ne convertit pas en but sur un coup franc envoyé par Nenê (43e).

Armand (7.5) : Une erreur d'appréciation sur un centre lyonnais, où il laisse Gomis reprendre de la tête (35e), ternit à peine son bilan car l'arrière parisien a répondu présent en leader de défense. A l'image de son début de saison, il a été impérial en faisant preuve d'un sang-froid remarquable sur tous les points chauds grâce à son sens de l'anticipation (20e, 35e, 39e, 51e, 52e, 57e). Auteur d'un beau tacle glissé dans les pieds de Gomis (21e) et d'un bon contre devant Pjanic (78e).

Tiéné (5.5) : Très rugueux, il a eu du mal face à la vivacité de Bastos. Vite averti (24e), il a ensuite fait le strict minimum en ne s'embarrassant pas dans ses relances. Légèrement blessé, il cède sa place à Ceará (66e), plus sûr techniquement. Le Brésilien ne peut rattraper la bourde d'Edel et oublie Gomis sur une occasion qui aurait pu donner la victoire à l'OL dans les derniers instants (92e).

Makelele (7.5) : Peut-être la meilleure prestation du capitaine parisien cette saison. Intraitable dans l'entrejeu, il a lui aussi fait preuve d'anticipation pour récupérer pas mal de ballons. De bonnes sorties de balle et un ballon décisif pour Hoarau dans le dos de la défense lyonnaise qui amène le premier but.

Bodmer (6) : Match mitigé de l'ancien Lyonnais qui a su être intéressant dans ses relais mais n'a pas été présent tout au long de la rencontre. Il s'est senti plus à son aise en fin de match quand il a été positionné derrière Hoarau comme sur l'action amenant le penalty.

Giuly (5.5) : Intéressant dans ses appels en profondeur, il s'est peu distingué finalement. Et est, de plus, fautif sur le premier but lyonnais en oubliant Cissokho qui a pu marquer sans opposition. A son crédit, un bon retour défensif devant ce même Cissokho (9e) et un bon appel où il est servi dans la surface mais est pris en sandwich par le duo Cissokho-Lovren (25e). Remplacé par Clément (80e), qui a su être présent au pressing.

Nenê (8) : Encore décisif, il marque un beau but d'une tête plongeante et provoque le penalty et l'expulsion de Cissokho. Il a déconcerté à plusieurs reprises ses adversaires dont Réveillère qui l'a littéralement fauché (37e). A son actif encore, une frappe cadrée (45e), un très bon centre pour Hoarau (46e), un coup franc à côté (89e) et une tentative repoussée par Lloris (90e).

Hoarau (8) : Un gros match du Réunionnais qui revient sans doute à son meilleur niveau. Il a été partout ! L'attaquant a gagné pas mal de duels aériens comme à son habitude, notamment sur les coups de pieds arrêtés défensifs. S'est procuré également quelques occasions comme cette tête non cadrée (12e) et ce centre qui lui file sous le nez (46e). Mais il réalise un beau travail en offrant un but à Nenê et a fait preuve de sang-froid pour prendre à contre-pied Lloris, son bourreau, sur penalty.

Luyindula (5) : Tout simplement inexistant. Positionné un peu plus haut que Hoarau, il ne s'est signalé que sur une frappe complètement manquée en début de match (3e). Quelques ballons mal négociés également. Erding peut dormir sur ses deux oreilles. Remplacé par Sessegnon (69e), auteur d'une entrée moins brouillonne que d'habitude. Mais après une frappe captée en deux temps par Lloris (76e), il manque une occasion en or en ne cadrant pas, seul face au portier rhodanien (91e).

Entraîneur :

Kombouaré (7) : Avec les absences, l'entraîneur parisien a donc fait appel aux habituels remplaçants sans bouleverser le positionnement des autres joueurs (Camara pour Sakho, Bodmer pour Chantôme, Luyindula pour Erding). Il a aligné pour une des toutes premières fois Giuly aux côtés d'Hoarau après la sortie de Luyindula. Mais cela n'a pas duré longtemps puisque le lutin a été remplacé par Clément dix minutes après. Un choix payant qui a permis d'assister à l'action qui amène le penalty.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement