This page is not available in your language, please, choose yours

Séville : notes -> paris fait le spectacle

Publié le 3 décembre 2010
Séville : Notes -> Paris fait le spectacle

Dans un schéma tactique inhabituel et malgré le froid, les hommes d'Antoine Kombouaré ont fait le spectacle face à des Andalous dépassés. Grâce à cette victoire (4-2), les Parisiens se qualifient pour les 16es de finale de la Ligue Europa. Ils se rendront pour la 6e journée en Ukraine sans pression.

Homme du match :

Nenê (7,5) : Comme à son habitude, le Brésilien a amené le danger avec sa patte gauche. Le meilleur marqueur du club cette saison est impliqué sur les trois premiers buts parisiens, avec deux coups de pied de coin parfaitement tirés (17e, 19e). Juste avant la pause, c'est lui qui redonne l'avantage aux siens d'une belle frappe enroulée (45e). Impressionant. Remplacé par Luyindula (65e), qui aurait pu inscrire le cinquième but de son équipe s'il avait été plus véloce (78e, 82e).

Reste de l'équipe :

Edel (6) : Après son erreur qui a coûté deux points au PSG en Ligue 1, le portier arméno-camerounais n'avait pas le droit à l'erreur et s'en est plutôt bien sorti. Impuissant sur les deux buts de Kanouté en première mi-temps, Apoula s'est aussi illustré par quelques sorties hasardeuses. Appliqué sur ses dégagements, le gardien parisien a été décisif en seconde période, en gagnant notamment un duel face à Kanouté (71e).

Cearà (4) : Soirée difficile pour le Brésilien qui a souffert défensivement face à Perotti. Cearà n'est pas innocent sur l'égalisation andalouse puisqu'il se fait débordé par le meilleur sévillan de la rencontre, passeur pour Kanouté (36e). Imprécis dans ses transmissions de balle, il n'a pu peser offensivement.

Camara (5) : Approximatif dans ses relances, l'ancien Marseillais s'est montré assez fébrile en première période. Dominé dans les airs par Kanouté, le défenseur francilien s'est montré décisif sur le but de Bodmer, en reprenant de la tête le corner de Nenê (17e). Le joueur de 31 ans a fait preuve d'assurance en seconde période et a même touché le poteau (62e).

Sakho (cap.) (6) : Le capitaine parisien est lobé sur le centre de Capel (32e). Quelques hésitations et des mauvais placements en première mi-temps. Mais Mamadou n'a rien perdu de sa puissance et a fait preuve d'autorité, dans le jeu aérien et à terre.

Tiéné (5,5) : Comme ses compères de la défense, l'Ivoirien n'a pas brillé en première mi-temps. Le latéral gauche a repris le dessus sur Capel en deuxième période. Des interventions musclées mais un apport offensif quasi nul.

Clément (6) : Discret en première période, le Biterrois a pesé davantage dans l'entrejeu parisien en seconde mi-temps. L'ancien joueur des Rangers distribue rapidement les ballons qu'il récupère proprement. Précieux.

Chantôme (7) : Très actif, le joueur de 23 ans a agacé certains de ses adversaires, dont Romaric, qui aurait mérité la sanction administrative sur son tacle appuyé (50e). En première intention, le milieu de terrain parisien sert magnifiquement Hoarau dans la profondeur (47e). Averti pour jeu dangereux (49e). Aux portes des Bleus.

Sessegnon (6,5) : Stéphane a sans doute réalisé son meilleur match depuis le début de saison. Très en jambes, le Béninois a placé plusieurs accélérations qui ont fait mal à ses adversaires. Passeur sur le but de Nenê (45e). Avec un peu plus de constance, le milieu de 26 ans devrait retrouver son niveau d'il y a 2 ans.

Bodmer (6) : Dans un nouveau rôle de meneur de jeu, l'ancien Lillois n'a pas démérité. C'est lui qui ouvre la marque du pied gauche (17e). Plus présent à la récupération qu'à l'accoutumé, il a également animé le jeu parisien par intermittence. Remplacé par Jallet (79e), averti pour contestation (90e).

Hoarau (7) : Seul en pointe, Guillaume a manqué de vivacité lors du premier quart d'heure. Intraitable dans le jeu aérien, le buteur parisien a réalisé son premier doublé de la saison. De la tête (19e) puis du pointu (47e), l'international français a marqué ses troisième et quatrième buts en Ligue Europa. Remplacé par Giuly (70e), qui s'est signalé par sa vitesse.

Entraîneur :

Kombouaré (7,5) : L'entraîneur du PSG a créé la surprise en proposant un schéma en 4-5-1. Si en début de match, les Parisiens avaient du mal à ressortir, ils ont ensuite étouffé l'entrejeu sévillan. Au final, la stratégie du Kanak s'est avérée payante. Edel a rendu la confiance que son coach lui avait redonné et l'association Chantôme-Clément a très bien fonctionné. Avec deux buts d'avance, l'ancien Valenciennois a fait "souffler" les cadres (Nenê et Hoarau) que l'on devrait revoir en championnat face à Brest. Enragé suite à l'agression non-sanctionnée sur son protégé Chantôme, il a été exclu par l'arbitre italien Banti. Peu importe, mission accomplie.
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement