This page is not available in your language, please, choose yours

Brest : notes > paris sur un nuage

Publié le 7 décembre 2010
Brest : Notes > Paris sur un nuage

Paris a encore livré une prestation convaincante face à Brest même si moins fringante que face à Seville. C'était plutôt logique au vu du faible temps de récupération et des matches qui s'accumulent sur des terrains souvent gras. Dans un 4-2-3-1 novateur, les Parisiens ont cherché constamment à aller de l'avant, aidés par un milieu créateur. Un succès logique qui place le club de la capitale en dauphin du leader lillois…

Homme du match :

Giuly (7.5) : C'est l'homme qui a été déterminant au vu du résultat final. Et heureusement que les stats sont là car dans le jeu il aura été plutôt décevant en ne pesant pas dans son couloir. Mais il est donc à l'origine du premier but, auteur du centre qui arrive finalement jusqu'à Nenê, est passeur décisif pour Bodmer sur le deuxième, et inscrit le troisième à la suite d'une déviation d'Hoarau, comme à la belle époque. Auteur par ailleurs d'un centre-tir menaçant (42e) et d'une tête non cadrée (73e). Remplacé par Clément (89e).

Le reste de l'équipe :

Edel (6) : Le portier parisien a su être parfois rassurant dans ses prises de balle mais son jeu au pied reste toujours aussi perfectible. Ne voulant plus commettre de bourdes, il balance maintenant de longues balles en cloche qui ne visent jamais personne. C'est bien pour cela qu'il effectue pas mal de relances à la main. Il a tout de même été présent en réalisant des parades devant les essais de Roux (15e, 85e) et Licka (70e). Vigilant sur une tête de Brou Apanga (47e).

Jallet (5.5) : Assez décevant dans ce match, le latéral droit a laissé quelques espaces à Lesoimier. Il est notamment fautif sur le but brestois en laissant son adversaire prendre le couloir.

Armand (7) : Comme à son habitude depuis le début de saison, il a apporté de la sérénité derrière avec des interventions bien senties.

Sakho (6) : Moins tranchant, le jeune défenseur a su malgré tout être présent dans les airs. Remplacé, pour une blessure aux adducteurs, par Camara (52e), pas toujours serein.

Ceará (6.5) : Après une première période où il aura connu quelques soucis de placement, le Brésilien s'est racheté par la suite en livrant une prestation solide. Plus tranchant, il est également très complice avec Nenê devant lui. Plus qu'un simple remplaçant.

Makelele (6) : Prestation mitigée du capitaine parisien qui est monté en puissance au fil de la rencontre. Quelques belles anticipations grâce à un sens du placement remarquable. A son actif, un bon retour devant Roux (57e).

Chantôme (6) : Performance un peu moins flamboyante du jeune milieu parisien. Mais encore une grosse activité dans une position hybride. Tantôt aux côtés de Makelele, tantôt à la hauteur de Bodmer en position offensive, ce qui transformait l'équipe en 4-1-2-3. Peut-être un poil trop haut justement, ce qui a laissé quelques espaces dans l'entrejeu quand Paris perdait le ballon. A son crédit, une belle action personnelle conclue par une frappe sans souci pour Elana (50e) et une tentative hors cadre (84e).

Nenê (8) : Encore un régal. Le gaucher brésilien a encore fait parler sa palette technique et son audace. Auteur du premier but (5e), il sollicite Elana sur une frappe du droit (37e) et a envoyé quelques bons centres (25e, 53e). De bons coups de pieds arrêtés également à son actif. Le véritable magicien du Parc. Dès qu'il touche le ballon, il se passe quelque chose…

Bodmer (7) : Sa volonté de jouer à une touche fluidifie le jeu parisien. Dans une position en retrait d'Hoarau, il a su être inspiré sur certaines transmissions mais a disparu par moments. Une tête sur le poteau (4e), une frappe largement au-dessus (45e) mais un but qui fait du bien pour redonner l'avantage à Paris, en taclant un centre de Giuly (59e). Remplacé par Sessegnon (62e). Un bon centre pour Giuly (73e) puis pas grand-chose.

Hoarau (7.5) : Encore un gros match du numéro 9 parisien qui s'affirme à nouveau de semaine en semaine. Il semble très à l'aise dans ce nouveau système où il peut servir d'appui aux trois joueurs derrière lui. Il lui a juste manqué un but qu'il a cherché mais il a été maladroit de la tête (25e, 63e), et du pied (53e). Une passe décisive tout de même pour Giuly.

Entraîneur :

Kombouaré (7) : Son système en 4-2-3-1 porte ses fruits. Même si le retour d'Erding pourrait l'inciter à revenir au 4-4-2, le Kanak a peut-être trouvé la bonne formule pour valoriser l'ensemble du collectif parisien. Ce système reste toutefois friable en phase défensive où Chantôme semble oublier son rôle par moments. Mais quel régal dans la construction avec un jeu très varié. Il est repassé en 4-4-2 avec l'entrée de Sessegnon à droite et la reconstitution du duo Hoarau-Giuly qui a tant marché lors de la saison 2008-2009 et comme en atteste le troisième but du PSG.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement