This page is not available in your language, please, choose yours

Nenê, le gros bonnet du psg

Publié le 13 décembre 2010
Nenê, le gros bonnet du PSG

En une seule demi-saison la nouvelle recrue parisienne s’affirme déjà comme un garant de la tradition des grands joueurs brésiliens du club.

Samedi soir, à Nungesser, il y eut surtout l’art, mais aussi la manière, puisqu’après avoir offert la victoire au PSG d’une façon que l’on ne connaît déjà que trop bien, Nenê a tenu, avant toute chose, à rendre hommage au collectif parisien. "Je suis très content de mes buts, mais surtout d’avoir aidé mon équipe, synthétisa le milieu brésilien. J’ai l’impression que cela fait 10 ans que je suis ici. J’ai été très bien accueilli par le groupe, le club et les supporters"… et aux vues d’un tel début de saison, on se demande comment il aurait pu en être autrement.

Car Nenê a tout du grand Brésilien que le dauphin actuel de la Ligue 1 se cherche, pour perpétuer une tradition qui tendait à disparaître depuis le départ de Ronaldinho, en 2003, vers de nouveaux cieux rouges et bleus. 7 longues années donc, effacées en 6 mois et 15 buts, (4 en Europa League et 11 en Ligue 1) par le "Monsieur Plus" parisien, comme s’amusa à le qualifier Zoumana Camara, après la rencontre de ce week-end. Ce sobriquet pourrait d’ailleurs faire date, et être de ceux qui vous collent à la peau tout au long d’une carrière, car rien ne semble plus opportun pour définir, en deux mots, toute l’influence du Carioca de 29 ans sur le jeu et les résultats du PSG.

Relance : Spectaculaire et efficace. Car a y regarder de plus près, on s’aperçoit que lorsque le Brésilien a marqué, Paris l’a très souvent emporté. Ce fut le cas contre Saint-Etienne, Arles-Avignon, Lens, Brest, Valenciennes, Seville (deux fois) et Lviv, tandis que le revers face à Auxerre reste la seule rencontre où le PSG s’est incliné malgré l’efficacité du milieu auriverde.
Que dire, également de la manière dont ont été marqués ces buts. Le chef-d’œuvre de Nungesser, au croisement du sublime et de l’efficace cristallise à ce titre l’espoir des supporters de voir Paris redevenir magique. Car en plus d’être buteur, Nenê sait aussi se montrer altruiste, comme lors du match face à l’ennemi héréditaire, ou Diawara ne trouva rien de mieux à faire que de se venger irrégulièrement du torticolis causé, régulièrement, cette fois, par le Brésilien sur la passe décisive pour Hoarau.

L’alchimiste parisien serait donc lui aussi brésilien puisqu’en joignant l’utile à l’agréable, le spectaculaire à l’efficace, le tout en seulement 6 mois, le Pauliste s’est affirmé comme le digne successeur des Raí, Leonardo et consorts. Espérons enfin que Nenê nous offrira encore un ou deux beaux bijoux, ce week-end, dans son nouvel écrin du Parc des Princes. A l’approche des fêtes de fin d’année, le cadeau n’en serait que plus beau.
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : club, nene

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement