This page is not available in your language, please, choose yours

Giuly - "nous avons de l'ambition"

Publié le 14 janvier 2011
Giuly - "Nous avons de l'ambition"

Fort d'un bon début saison, haut delà même de ses espérances, Ludovic Giuly a accepté de revenir sur la situation générale du PSG, avant d'attaquer les matches retour. Des propos recueillis par Le parisien.

Auteur de deux buts et cinq passes décisives cette saison en championnat, le lutin avoue que l'équipe parisienne commence ce début d'année 2011 : "Avec confiance car nos résultats plaident pour nous. Mais il faudra rester extrêmement concentrés car nos erreurs de janvier 2010 doivent nous servir de leçon. On avait quand même concédé quatre défaites d’affilée en championnat… La reprise contre Sochaux (demain soir) sera très importante. L’objectif, c’est d’enchaîner plusieurs victoires, ce que nous n’avons pas trop su faire lors de la première partie de saison" a-t-il affirmé.

Il est ensuite revenu sur la réaction de ses coéquipiers suite à l'affaire Sessegnon, et son cas personnel : "Tout est encore fragile à Paris. Il faudra déjà gérer l’affaire qui nous tombe dessus avec les problèmes de Stéphane. On ne s’est pas crevé le c… pendant six mois pour tout laisser filer ainsi. (...) Je peux comprendre le malaise de Stéphane, qui joue moins qu’il l’espérait. Nous ne sommes pas là pour le juger. Il a une histoire particulière qu’on respecte. Il faut qu’il sache que nous avons vraiment besoin de lui car l’effectif n’est pas énorme. Moi, je ne pourrai pas enchaîner tous les matchs. Cela m’est impossible. Ou alors, cela signifierait que j’ai trouvé une seconde jeunesse et il faut vite me refaire signer cinq ans (rires)! S’il revient dans le vestiaire, il sera accueilli sans problème. Nous, on l’attend le plus vite possible." espère-t-il.

Enfin et pour conclure, il a déclaré en parlant du titre : "Cela se jouera fin février début mars. Là, on y verra plus clair. Pour l’instant, il ne faut penser qu’à une place en Ligue des champions. Cela signifierait qu’avec Claude (Makelele), nous avions vu juste en pensant qu’il était possible de refaire de Paris une grande équipe. Ce serait la fin heureuse d’un challenge de trois ans. Notre problème, c’est que tout le monde veut se payer Paris car nous produisons du beau jeu actuellement et nous avons de l’ambition. Cela va donc être deux fois plus dur qu’en début de saison. (...) J’en ai gagné un (titre) avec Monaco en 2000 mais il n’y avait que quelques milliers de personnes pour le voir! A Barcelone (2005, 2006), la ville était en feu. Avec Paris, au Parc, ce serait prodigieux aussi. Voilà le message que j’aimerais faire passer aux autres joueurs : être champion, c’est un moment inoubliable qui reste pour la vie. La chance de le jouer n’arrive pas tous les ans." a-t-il conclu.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : club, giuly, interview

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement