This page is not available in your language, please, choose yours

Supporter le psg est-il devenu un crime ?

Publié le 3 février 2011
Supporter le PSG est-il devenu un crime ?

Depuis un peu plus d'un an, les passionnés du Paris Saint-Germain doivent effectuer un véritable parcours du combattant pour aller supporter leur équipe sur tous les stades de France et de Navarre. En effet, à chaque déplacement du club de la capitale, chacun y va de son arrêté préfectoral pour éviter « tout débordement ». De Caen à Martigues, en passant par Lens ou Nancy, à chaque match disputé à l’extérieur, c’est le même refrain relayé par le Ministère de l’Intérieur : les supporters parisiens ne sont pas les bienvenus, et même, parfois, interdits de séjour dans la région…

Qu’il est difficile de vivre sa passion quand on est supporter du Paris Saint-Germain. Chaque déplacement du club parisien entraîne son lot de mesures prises à l’encontre de ceux qui veulent suivre leur équipe. Des mesures dignes du triste régime de Vichy que la France a connu lors de la Seconde Guerre Mondiale, avec lesquelles les supporters parisiens se voient chassés et considérés comme indésirables dans la région qui accueille le club. Ces méthodes ne sont rien de plus que de la ségrégation anti-parisienne, organisée par les pouvoirs publics et qui est à la frontière la légalité. Où est passée la liberté de circulation dans tout ca ? Le supporter parisien est-il devenu un criminel pour subir de tels traitements ?

Le week-end dernier, des supporters parisiens qui s’étaient procurés des billets pour le déplacement à Arles Avignon, et qui étaient installés dans le stade ont tout simplement été virés des tribunes du Parc des Sports d'Avignon par les forces de l’ordre. En effet, un arrêté de « couvre-feu anti-supporters » (également valable pour le match de Coupe de France à Martigues) avait été pris par le Ministère de l’Intérieur. En gros, pour ces deux matches, les supporters parisiens étaient personae non gratae. Une habitude donc depuis quelques mois maintenant.

Bis repetita à Rennes

Samedi, le PSG se déplacera à Rennes pour la 22ème journée du Championnat de Ligue 1. Là encore, le Ministère de l’Intérieur est intervenu afin d’interdire le déplacement de supporters parisiens. Comme le dévoile le journal Ouest France ce jeudi, pas loin de 250 supporters parisiens, qui s’étaient procurés des places pour le match via Internet ne pourront pas, au final, assister à la rencontre. En effet, sous la pression des pouvoirs publics, Ministère de l’Intérieur en tête, le Stade Rennais a été contraint d’annuler et de rembourser les billets, sous prétexte que ceux-ci ont été commandés de Paris et sa région, donc par des présumés supporters du PSG. Imaginons, au passage, la joie du supporter rennais, habitant en région parisienne et commandant plusieurs places pour aller voir jouer son équipe, qui voit son achat également annulé… Bref, les méthodes douteuses des hautes sphères françaises vont donc plus loin puisque tous les Parisiens, supporters ou non, sont maintenant mis dans le même panier.

Les supporters réagissent

Les supporters parisiens touchés par cette annulation ont d'ailleurs décidés de ne pas en rester là. En effet, comme le relaie le site Internet de la radio RMC, une centaine d'entre eux ont fait parvenir un courrier au club rennais, les informant de leur intention de porter plainte pour deux raisons : la « rupture contractuelle » de l'achat du billet et le refus de vente sur des raisons « discriminatoires tenant à l'origine des acheteurs ». De plus, la démarche des Bretons, bien que poussée par la Préfecture d'Ille-et-Vilaine et par le Ministère de l'Intérieur est totalement illégale puisque l'identification des acheteurs s'est faite par vérification des adresses IP, méthode totalement illégale car contraire à la loi informatique et liberté.

Une triste habitude

Malheureusement ces exemples ne sont pas les seuls… On se rappelle notamment d’un Lens – PSG où le préfet avait interdit, par arrêté, la circulation sur la voix publique des supporters du PSG, interdisant également toute personne portant un signe distinctif (maillot ou écharpe) de traîner aux abords du stade. Là encore, les supporters parisiens locaux devaient être ravis de la mesure prise. Rappelons-nous également de la demi-finale de la Coupe de France à Caen, face à Quevilly où des filtrages étaient effectués aux péages autoroutiers pour bloquer l’accès à tout véhicule immatriculé dans la région parisienne. Nous espérons donc, au rythme où vont les choses, que lors de la reprise du Championnat pour la saison 2011/2012 le PSG joue tous ses matches du mois d’août au Parc des Princes. Imaginons un match à Bordeaux ou à Montpellier avec de telles mesures. Il serait dommage que les vacanciers issus de la région parisienne soient expulsés des alentours par les autorités juste parce que ce sont des Parisiens. Hélas, au point au nous en sommes arrivés, cela ne surprendrait plus grand monde…
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : supporters

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement