This page is not available in your language, please, choose yours

Rennes : paris comme d'habitude (après-match)

Publié le 6 février 2011
Rennes : Paris comme d'habitude (Après-match)

Qualification du PSG pour les quarts de finale de la Coupe de France à Martigues (1-4), grâce entre autres à un triplé de Hoarau. Les Parisiens ont souffert malgré leur supériorité numérique pendant plus d'une heure mais obtiennent finalement leur billet pour le prochain tour.

Equipe du PSG :

Edel – Jallet, Armand, Sakho, Tiéné – Giuly, Chantôme, Makelele (cap.), Nenê – Bodmer - Hoarau.

Paris a gâché

Des regrets, Paris en aura au terme de cette partie. Mais tombant sur une équipe rennaise batailleuse, les Parisiens se sont finalement inclinés non sans avoir démérités. Trop timorés dès l'entame, ils s'inclinaient très rapidement sur une belle échappée de Brahimi qui se faufilait entre Makelele et Chantôme avant d'ajuster Edel d'une frappe des 20 mètres (1-0, 20e).

Réagissant très vite sur des opportunités signées Bodmer (21e) et Jallet, pas assez prompt à centrer (35e), les Franciliens se montraient beaucoup plus tranchants au retour des vestiaires. Et cela grâce à un Bodmer épatant sur ses ouvertures. En une minute (58e), le milieu parisien envoyait deux offrandes à Chantôme et Giuly, qui les gâchaient.

Voyant son équipe imposer sa supériorité technique, Antoine Kombouaré décidait alors de sortir Makelele pour faire entrer Erding. Mais faute de véritable récupérateur, l'entrejeu souffrait et Rennes était tout près du KO, par Lemoine (76e) ou encore Camara (79e). Terminant plus fort, Paris n'égalisera pas malgré deux grosses occasions de Hoarau (75e) et Nenê (90e+2), Douchez étant impeccable sur les deux tentatives. Comme d'habitude à Rennes, Paris repart bredouille…

Première défaite en 2011 et déjà des questions

Voilà Paris renvoyé à ses doutes. Car encore une fois, le club de la capitale a laissé passer une occasion de se rapprocher du leader lillois. Un leader qui peut compter sept points d'avance en cas de succès à Auxerre ce dimanche. Paris ne peut s'en prendre qu'à lui-même car il a eu les occasions pour revenir. Le milieu de terrain a été le secteur qui a le plus souffert, Makelele ayant été l'ombre de lui-même et Chantôme jouant sur un rythme alternatif. Nenê a également été intermittent mais aurait pu sauver sa prestation sur son occasion des arrêts de jeu.

Soulignons tout de même la performance de Bodmer, très intéressant derrière Hoarau. S'il ne se blesse plus, il peut être l'homme de cette deuxième partie de saison par sa propension à trouver les attaquants dans toutes les positions. Un véritable chef d'orchestre qui, si tous les joueurs qui l'entourent jouent à leur niveau, peut transformer cette équipe en sérieuse prétendante au podium. Pour le moment, il faut se contenter de cette place de dauphin. En attendant mieux...



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement