This page is not available in your language, please, choose yours

Rennes : paris dans ses habituels travers

Publié le 7 février 2011
Rennes : Paris dans ses habituels travers

Samedi soir, Paris a livré une prestation honorable mais sans y ajouter le réalisme. Débutant trop timidement, les joueurs de la capitale ont réalisé une meilleure seconde période mais sont tombés sur un très bon Douchez. Ils ratent encore une occasion de faire une bonne opération au classement.

Homme du match :

Bodmer (7) : Quand il est positionné en soutien de l'avant-centre, c'est un régal à voir jouer. Par son jeu à une touche qu'il sollicite avec ses partenaires mais également par ses ouvertures bien senties, comme avant l'heure de jeu où il distribue deux caviars à Chantôme et Giuly, il est l'homme qui peut transformer une action anodine en véritable occasion de but. Dommage que ses coéquipiers n'ont pas su profiter des offrandes.

Reste de l'équipe :

Edel (5) : Le constat est le même semaine après semaine. Le portier parisien n'arrive pas à être décisif. Sur le but de Brahimi, il est un peu court quand d'autres gardiens plus talentueux auraient pu repousser cette frappe. Battu sur un tir du jeune Camara sur le poteau, il est de moins en moins irréprochable.

Jallet (5) : Meilleur offensivement que défensivement. Et pour un défenseur, ce n'est pas vraiment bon. Se procurant une belle opportunité mais tergiversant trop au moment de centrer (35e), il a souffert face à la vivacité de Brahimi puis de Camara. Emoussé, il a cédé sa place à Ceará (85e).

Armand (6.5) : Fidèle à lui-même, il s'est montré très autoritaire sur quelques interventions défensives. Une prestation solide.

Sakho (5.5) : Moins serein qu'à l'accoutumée, le défenseur parisien a commis quelques erreurs de relance. Espérons que sa non-prolongation de contrat ne le perturbe pas trop.

Tiéné (5) : Il a beaucoup de chance d'échapper à l'expulsion à chaque fois. Assez dépassé par moments, l'Ivoirien se rend coupable d'interventions très limites. Un apport offensif qui a frisé le néant.

Makelele (4) : Le capitaine parisien a peut-être livré sa plus mauvaise prestation de la saison. Dépassé sur le but de Brahimi, il n'a jamais su s'opposer aux jeunes rennais. Remplacé par Erding (67e), qui n'a pas eu l'occasion de se distinguer.

Chantôme (5.5) : Compensant les errances de son coéquipier, il a eu le mérite de couvrir un terrain énorme. Une frappe repoussée par Douchez à son actif (57e).

Giuly (5.5) : Il a proposé des solutions sur son côté et manque un face-à-face avec Douchez (58e). Une bonne inspiration en servant dans la profondeur Jallet mais globalement assez effacé. Remplacé par Maurice (79e), qui s'est vu logiquement refuser un but à la dernière seconde.

Nenê (5.5) : Assez intermittent, le Brésilien aurait pu sauver sa terne prestation sur sa frappe repoussée de manière impériale par Douchez (90e+2). Quelques bons centres et un bon service pour Hoarau (74e) mais trop peu d'influence dans le jeu.

Hoarau (5) : Seul en pointe, il a pas mal cherché à combiner avec son complice Bodmer mais on l'a finalement peu vu. Il manque une occasion en or, Douchez sauvant sa frappe du gauche (74e).

Entraîneur :

Kombouaré (5) : Oublié le 4-4-2, l'entraîneur parisien a remis au goût du jour le 4-2-3-1 beaucoup plus séduisant et qui convient à merveille au jeu de Bodmer, véritable chef d'orchestre. Mais avec le déficit d'impact au milieu, ce système n'a pu être efficace. Paris joue bien mais doit y ajouter un soupçon d'agressivité sans quoi l'équipe aura des difficultés face à ce type d'adversaire. Le Kanak est passé en 4-4-2 pour les 25 dernières minutes avec l'entrée d'Erding. Sans plus de succès.



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement