This page is not available in your language, please, choose yours

Borisov : kombouaré - "une équipe redoutable"

Publié le 17 février 2011
Borisov : Kombouaré - "Une équipe redoutable"

Arrivés en Biélorussie pour affronter ce soir le BATE Borisov, les Parisiens devront se méfier d’une équipe habituée aux conditions climatiques délicates de Minsk. En conférence de presse, Antoine Kombouaré s’est voulu mesuré.

Après deux contre-performances, le PSG se doit de se relancer contre le BATE Borisov en Europa League. Muets depuis quelque temps, les attaquants n’inquiètent pas Antoine Kombouaré. "J’ai réalisé quelques entretiens individuels ainsi qu’un gros travail offensif. J’espère donc que nous allons retrouver le chemin des filets au plus vite. Le match de jeudi est important, mais il y aura un match retour au Parc des Princes dans une semaine. Marquer un but ici constituerait cependant une bonne opération", a-t-il expliqué.

Prudent, le coach vante les mérites du prochain adversaire. "Nous avons étudié cet adversaire de qualité qui reste sur cinq titres de champion. Cette équipe est bien organisée, avec de nombreux internationaux. Ils ont obtenu très tôt leur qualification pour les 16es de finale et c’est une équipe redoutable que nous allons affronter", a-t-il précisé.

Si les Franciliens se méfient de cette rencontre, c’est aussi en raison de certaines particularités. D’abord, l’entraîneur sera suspendu. Bien que l’intéressé ne fasse pas grand cas de cette situation, il faudra quand même s’adapter. De plus, certains joueurs manqueront à l’appel pour cause de blessure, de suspension, mais aussi d’aménagement du calendrier. "Nous sommes encore engagés sur trois tableaux avec un match à 17h à Nice ce dimanche. Un garçon comme Claude Makelele peut moins facilement enchaîner les matches. Concernant Tiéné et Armand, le premier est suspendu, le second blessé."

Enfin, les conditions climatiques ne devraient pas faciliter les performances des Rouge et Bleu. En effet, des températures de l’ordre de -20°C sont attendues au coup d’envoi. Ainsi, les organismes seront soumis à rude épreuve, tout comme le terrain, pas vraiment adéquat pour une partie de haut niveau. "Même si le terrain est chauffé, il n'y a pas d'herbe. C'est une terre dure qui s'effrite. Si elle est damée, ça ira pour le début mais ensuite ça se compliquera. Les conditions vont être difficiles", a souligné le Kanak. Tout semble donc réuni pour compliquer la tâche d’une équipe en quête de rachat.
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement