This page is not available in your language, please, choose yours

Ménès et courbis parlent de la défaite à auxerre

Publié le 6 mars 2011
Ménès et Courbis parlent de la défaite à Auxerre

Observateurs aguerris du championnat de France de football, Pierre Ménès et Rolland Courbis ont livré leurs impressions en ce qui concerne la défaite du PSG sur le terrain d’Auxerre.

A en croire Pierre Ménès, si Paris n’a pas réussi à se défaire de l’AJA, c’est avant tout une raison physique qu’il faut invoquer. "Paris a raté le coche à l'Abbé-Deschamps en découvrant les joies du foot sans attaquant, Erding et Hoarau ayant tous deux déclaré forfait pour ce court déplacement dans l'Yonne. Avec un Luyindula jamais ridicule mais jamais buteur non plus (aucun but en L1 cette saison), le PSG perd du terrain sur ses rivaux directs et est peut-être tout simplement en train de lâcher prise dans la course au titre. Et même si Auxerre, de l'aveu de son entraîneur, a hypothéqué son championnat à cause de la Ligue des Champions, cette équipe n'en reste pas moins capable d'éclairs comme sur le but de Chafni. Après, il faut bien avouer que l'AJA avec ou sans N'Dinga et Pedretti, ce n'est pas la même. Paris s'en est rendu compte à ses dépens après avoir lutté pendant 120 minutes mercredi face au Mans. Un déficit de fraîcheur qui lui a coûté cher en fin de match...", a-t-il expliqué sur son blog.

De son côté, Rolland Courbis estime que les performances des gardiens face au club de la capitale n’aident pas les Rouge et Bleu à repartir avec les trois points, à l’image de Sorin hier soir à l’Abbé Deschamps. "Quand je repense au match Auxerre – PSG, c’est un bon match malgré le 1-0 et c’est pareil pour la rencontre Montpellier-Rennes. Dans les deux, il y a eu de belles occasions. Le PSG a tenté et a construit du jeu. Ils ne font pas un mauvais match, il y a trois arrêts de Sorin qui sont décisifs. Tu ne peux donc pas reprocher aux Parisiens de faire le match qu’il faut. Avec ce qu’ils font, huit fois sur dix, tu gagnes mais ce soir (samedi) le gardien était imbattable à Auxerre. Le poste de gardien est compliqué mais que cela soit Sorin ou Douchez, ils produisent un match extraordinaire qui engendre ce nombre de buts aussi faible", a-t-il constaté sur le site de la radio RMC.

S’il est vrai que ces deux composantes sont difficiles à gérer pour le PSG, il convient, quand même, de les considérer comme des obstacles classiques pour une équipe qui prétend jouer à fond sur plusieurs tableaux.
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : aja, club, courbis, menes

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement