This page is not available in your language, please, choose yours

Du rififi à paris ?

Publié le 9 mars 2011
Du rififi à Paris ?

Bien meilleur cette saison sur le terrain, le PSG reste agité en coulisses. En effet, lors des dernières semaines, des tensions sont apparues entre Sébastien Bazin et Robin Leproux, comme l’explique ce mercredi Le Parisien.

Paris sera toujours un club où les rebondissements font partie de la vie courante. En ce moment, ce n’est pas le terrain qui pose problème, mais les relations compliquées entre l’actionnaire, Sébastien Bazin et le président, Robin Leproux, au point que ce dernier a plusieurs fois envisagé de partir lors du dernier conseil de surveillance du 21 février.

Au centre des tensions, le plan anti-violence, généralement attribué à Robin Leproux mais qui est, à l’origine, de l’initiative de Bazin. Celui-ci ne supporterait pas que l’ancien de RTL se place comme géniteur de la mesure. "Même s’il avait le soutien des pouvoirs publics, c’est Sébastien qui a poussé pour le plan, poursuit un proche du club. Face aux pressions, Robin voulait même reculer sur certains points à un moment", glisse-t-on dans l’entourage des deux hommes. Par ailleurs, le représentant de Colony Capital aurait peu goûté les demandes successives de moyens financiers, alors même que le club parisien devrait finir la saison avec un déficit de l’ordre de 20 millions d’euros.

Du côté de l’ancien administrateur des Girondins de Bordeaux, n’avoir aucune garantie sur le budget disponible au mercato estival ne facilite pas la préparation de l’avenir du PSG, surtout qu’aucune information ne lui parvient sur les éventuels investisseurs étrangers qui pourraient arriver dans le capital du club. Enfin, écarté du dossier de rénovation du Parc des Princes, qui est géré par Colony Capital et Vinci Concessions, Leproux doit passer par Philippe Boindrieux s’il veut connaître les avancées de la candidature. Or, le courant ne passe pas très bien avec le directeur général.

En somme, cet état des choses ne devrait pas faciliter les prochaines échéances importantes dans la capitale. Cela dit, il apparaît fort peu probable que la hiérarchie des dirigeants soit amenée à bouger, Bazin considérant que la situation du PSG progresse malgré ces complications.
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement