This page is not available in your language, please, choose yours

Paris sort la tête basse...

Publié le 18 mars 2011
Paris sort la tête basse...

Paris est éliminé de la Ligue Europa après son nul face à Benfica (1-1). Défaits à l'aller, les Parisiens n'ont donc pas retourné la situation. Mais ils pourront nourrir des regrets avec pas mal de situations dangereuses avortées par manque de lucidité devant le but. Cette fin de semaine s'annonce compliquée…

Equipe du PSG :
Edel – Ceará (Maurice, 77e), Armand, Sakho, Tiéné – Jallet, Makelele (cap.), Chantôme, Nenê – Bodmer (Giuly, 67e), Erding (Hoarau, 67e).

Hoarau/Erding même combat…

Et dire que le vestiaire ne semble pas au mieux. Ce ne sont pas les occasions manquées ce soir qui risque d'améliorer le climat. A trois jours d'un match tournant au Vélodrome, les attaquants ne se sont pas rassurés. Et à l'autre extrémité, Edel non plus. Le portier parisien est plutôt fautif en encaissant l'ouverture du score de Gaitan qui obligeait Paris à se découvrir (0-1, 27e). En bouchant mal son angle, Edel réitère toujours la même erreur qui l'a vu concéder un but dans une position identique qu'à Lyon ou Casablanca… Paris tentait alors de réparer l'erreur de son gardien mais Erding n'était pas plus en réussite et tirait en plein sur le gardien (28e). Heureusement que Bodmer avait la bonne idée de réussir sa volée, suite à une remise de la tête d'Erding (1-1, 35e).

Car cela permettait à Paris d'y croire. Dominant plutôt stérilement, le club de la capitale ne se procurait cependant qu'une seule opportunité dangereuse par Nenê (45e). Car au retour des vestiaires, c'est une équipe crispée qui foulait la pelouse d'un Parc partagé dans les chants. Paris pouvait donc remercier Cardozo (48e, 62e), Saviola (57e) et Luisao (62e) de rater le but du KO. Et pouvait alors reprendre enfin sa domination. Mais les attaquants n'y étaient pas. D'Erding, qui loupait la cible à un mètre du but (63e), à Hoarau, qui frappait encore en plein sur le gardien alors que le but était grand ouvert (79e), en passant par un ultime "exploit" de Maurice, qui se trouait complètement dans la surface à l'ultime seconde, tout y était pour frustrer les supporters. Entre l'aller et le retour, il y a effectivement de quoi être fou…

Paris est en train de tout perdre…

Antoine Kombouaré n'était pas vraiment soucieux de protéger son groupe après cette élimination. Une fois n'est pas coutume, il est monté au créneau : "C’est impardonnable de commettre des erreurs pareilles à ce niveau là. C’est aussi impardonnable pour les attaquants. Quand on ne met pas les occasions, on se met en danger." Avec le psychologue Kombouaré, inutile de dire que les jours à venir vont être difficiles à vivre pour le groupe parisien, avec en point d'orgue ce déplacement au Vélodrome dans moins de trois jours. Dimanche soir, Paris devra à la fois retrouver une efficacité offensive mais également un gardien. Apoula Edel a encore été en-déçà et cela commence à devenir agaçant. Quant à Nenê, hormis une belle entente avec Tiéné, il aura déstabilisé Benfica grâce à quelques gestes techniques encore bien sentis mais au final aura été peu décisif. Seul Sakho a été à la hauteur mais il ne pourra pas porter l'équipe à bout de bras.

Tous ces joueurs devront sérieusement hausser leur niveau de jeu s'ils ne veulent pas connaître une nouvelle désillusion à Marseille. Car Paris est en train de tout perdre et va sans doute devoir se concentrer uniquement sur la Coupe de France en cette fin de saison. Comme l'année dernière…

Article rédigé par Ted 75
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement