This page is not available in your language, please, choose yours

Lille : paris peut encore espérer (après-match)

Publié le 22 mai 2011
Lille : Paris peut encore espérer (Après-match)

Malgré son nul décroché face à Lille au terme d'un beau spectacle (2-2), Paris peut encore espérer se qualifier pour la Ligue des Champions, Lyon ayant concédé un résultat similaire face à Caen. Ce match face au LOSC aura été marqué par l'expulsion de Hoarau en début de seconde période. Au courage, les Parisiens ont donc décroché ce résultat…

Equipe du PSG :.
PSG : Coupet - Jallet, Camara, Sakho, Tiéné (Armand, 46e) – Giuly (Ceará, 77e), Makelele (cap.), Bodmer, Nenê – Hoarau, Erding (Bahebeck, 87e).

Un des plus beaux matches de la saison

Lille aura donc été sacré sur la pelouse du Parc, comme Bordeaux en 1999 et Lyon en 2004 et 2006 (même si l'OL avait été sacré la veille). Le LOSC fait un bien beau champion car il aura, avec Paris, livré un très beau match. Qui n'aura donc débouché sur aucun vainqueur. Après sa victoire en Coupe de France au Stade de France, le LOSC aime décidément la capitale et réalise un doublé historique. Sur sa lancée justement, c’est Obraniak, bourreau des Parisiens lors de la finale de Coupe, qui lançait les hostilités en concluant un contre lillois lancé à toute vitesse (0-1, 5e). Sonné, Paris réagissait avec beaucoup de caractère et étouffait son adversaire. Mais gâchait encore, Hoarau n'étant pas en réussite (7e, 12e, 13e, 16e, 35e), pas plus que Giuly qui trouvait la barre (26e), ou Tiéné qui tombait ensuite sur un Landreau impérial (34e).

Mais, acharné, Hoarau finissait par obtenir la récompense de ses efforts en égalisant juste avant la pause (1-1, 45e+2). Le Réunionnais passait ensuite du statut de héros à celui de malheureux en se faisant exclure dès le retour des vestiaires pour un deuxième jaune (47e). La tension montait devant cette décision longuement contestée et qui amenait l’expulsion d’Antoine Kombouaré (57e). Et pour rajouter à l’ambiance électrique, Sow se chargeait d’enfoncer un peu plus Paris en marquant son 22eme but de la saison (1-2, 60e). Avec toute son énergie, le club de la capitale poussait alors pour aller chercher un résultat. Après un poteau trouvé par Giuly sur un centre-tir (70e), Bodmer libérait tout un stade en fusillant Landreau grâce à une frappe puissante (2-2, 73e). Un but synonyme d'espoir qui permet au PSG d'y croire pour la troisième place. Il faudra battre pour cela Saint-Etienne et compter sur une défaite de Lyon à Monaco…

Une soirée électrique, Nenê, Tiéné, Chantôme et Hoarau manqueront le dernier match

Belle prestation des Parisiens dans l'ensemble même s'ils auront manqué de présence en début de match, ce dont ont tout de suite profité les Nordistes. Sakho a signé un match de haute volée, tandis que Makelele a tenté d'exister au milieu pour son dernier match au Parc. Bodmer aura été très utile pour conduire le jeu, Nenê ayant souffert de la comparaison en se montrant souvent brouillon. Hoarau aura bien pesé sur la défense adverse avant de se faire exclure pour un deuxième jaune sur simulation, tandis que Giuly et Erding auront alterné le bon et le moins bon.

La troisième place est donc encore loin pour Paris qui doit compter sur un nouveau faux-pas de l'OL. A Saint-Etienne dimanche prochain, Paris sera privé de quatre "titulaires". Antoine Kombouaré, qui suivra ce match des tribunes après son expulsion, n'aura donc pas pléthore de solutions pour composer son équipe. Mais puisque les Verts haïssent viscéralement leurs voisins lyonnais, l'espoir demeure…



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement