This page is not available in your language, please, choose yours

Dans le rouge

Publié le 1 janvier 2008
Dans le Rouge

Infos pratiques

Du... 23 janvier 2007
Au... 17 février 2007


- Route du Champ de Manœuvre
75012 Paris 12

Un personnage hors norme, venu découvrir l’enfer de Dante avec ses pals, ses rôtissoires et ses ruisseaux de feu, se confronte à l’enfer d’aujourd’hui…

Voyage d’un être multiple, d’une créature rougeoyante qui distille des paroles incisives…



Un visage qui met en déroute

Une rigueur forte et nécessaire

Une écriture acérée, drôle et grave à la fois,

Une traversée jubilatoire que j’étais fière et heureuse d’accompagner.

Julie Brochen



Le goût pour la désobéissance



On peut voir dans le conformisme, une figure de l’enfer ordinaire. C’est contre son « insinueuse » influence que s’élèvent les textes qui m’ont séduite. Des textes qui ont le goût de la désobéissance. Ce sont eux qui m’ont menée à concevoir Dans le rouge.

Comment faire pour les traiter sans les dénaturer, sans pour autant se prendre au sérieux, sans obéir à la loi du genre ? Pour cela il me fallait les découvrir en même temps que les spectateurs : sans préjugés, comme pour la première fois, je pensais alors au clown dont le code de jeu permet cette expérience en direct. Des improvisations surgit cette silhouette rouge, une enveloppe plus qu’un être, mais sans

nez rouge, une bulle, un matériau libre capable d’ aller à l’abordage de textes qui n’avaient pas vocation de se montrer sur scène.



À l’origine, donc, une forme hybride, mélange d’écriture improvisée et de textes existants et peu à peu, le fil conducteur du spectacle, un voyage en enfer. Il m’a servi

de piste pour explorer notre époque.



Venu pour voir l’Enfer de Dante — rempli de pâles, de rôtissoires, de ruisseaux de

feu — On découvre tout autre chose… l’enfer d’aujourd’hui… l’enfer du décor…

Dans cet enfer, comme Dante, on découvre bien les luxurieux, les peureux, les puissants. Mais, avec le temps, ils ont plutôt changé d’allure…

Lucie Valon



Le théâtre peut-il être une métaphore de l’Enfer, l’endroit le plus propice pour examiner les maux de l’homme et ses causes ?

C’est dans cet esprit que La Rive Ultérieure nous a semblé désigner le lieu de notre recherche théâtrale commune ;

Tenter à chaque descente dans la boîte noire de questionner les contradictions d’aujourd’hui tout en gardant le plus possible la liberté et l’humour, la légèreté du théâtre.

Christophe Giordano



Conçu et joué par: Lucie Valon

Direction artistique: Christophe Giordano,

Son: Marek Havlicek et Julienne Havlickova-Rochereau,

Lumière: Dominique Fortin,

Coproduction Théâtre de l’Aquarium, La rive ultérieure



Du 23 janvier au 18 février 2007,

du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 16h00.

Durée: 1h00.



http://www.theatredelaquarium.com

http://www.theatredelaquarium.com/Saison_2006-2007/Rouge/accueilrouge_2.html


20 euros TR:14 euros

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement