This page is not available in your language, please, choose yours

Coriolan 22.04

Publié le 1 janvier 2008
Coriolan 22.04

Infos pratiques

Du... 13 février 2007
Au... 15 mars 2007


3 Rue des Déchargeurs
75001 Paris 1

Métro : Châtelet / sortie rue de Rivoli

La République de Rome en proie à la folie de Coriolan, le général félon. C’est la tragédie des hommes, innocents, salauds, qui font l’histoire et sont défaits par elle –un récit de fer, de sang et de pouvoir. Une référence directe au 1er tour des élections présidentielles française de 2007. Un péplum anachronique, une fable politique, un geste théâtral…



Coriolan 22.04 est la relecture contemporaine d’un personnage à mi-chemin entre l’histoire et la légende, décrit par Shakespeare dans la pièce éponyme, et avant lui dans les récits historiques de Plutarque et de Tite-Live. Coriolan est ce général au service de la République de Rome, un temps envisagé pour briguer le consulat, adulé puis répudié par le peuple. Personnage fascinant et repoussant à la fois, qui crée par sa seule présence dramatique des enjeux politiques qui font résonance encore aujourd’hui.



Coriolan 22.04 est cette relecture d’une gabegie républicaine à la lumière du paysage politique et social contemporain. En cela, la pièce s’impose comme la tragédie d’un temps troublé, un péplum anachronique, peut-être prophétique. Son titre fait directement référence à la date du premier tour des élections présidentielles de 2007 en France. Mais loin de s’arrêter au portrait de cette période électorale critique, la pièce questionne notre Cinquième République en fin de règne, et de manière plus générale les dangers qui guettent les démocraties modernes.

En écho, c’est la tragédie du hors scène, celle des victimes anonymes du champ politique, celle des enfants voués à la gloutonnerie de la Louve romaine sénile…



Auteur, metteur en scène : Jean-François Mariotti

Avec Thibaut Corrion, Amandine Gaymard, Frédéric Jessua, Clémentine Marmey, Lee Fou Messica, Thibault Sommain.

Avec la participation d’Alexie Ribes.



Une gabegie républicaine – d’après Plutarque, Shakespeare et le 21e siècle.



Du 13 février au 24 mars 2007, du mardi au samedi à 21h30.

Salle Vicky Messica

Durée : 1h15 environ


18.50 euros
Théâtre contemporain

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement