This page is not available in your language, please, choose yours

Arthur à la gaîté

Publié le 17 décembre 2009
arthur à la gaité

Infos pratiques

Du... 22 janvier 2010
Au... 27 février 2010


26 rue de la Gaîté
75014 Paris 14

Quand Arthur, l'enfant de la télé, monte sur scène, il peut faire le deuil des coupures pubs, des chauffeurs de salle, des réalisateurs ou des invités, tous complices de l'art délicat de l'humour. Sur les planches, en direct, il est seul à faire le boulot, un travail qui ne se rattrape pas sur une table de montage. Faites place au nouveau show d'Arthur!!

Après "Arthur En Vrai" et plus de 100 000 spectateurs pour le coup d'essai, Arthur, remet le couvert. Pour son nouveau stand-up, il est encore plus en place. Il ne vous laisse pas le temps de penser à la vanne qu'il vient de dire, qu'il en balance déjà une deuxième.
Si Arthur plonge ses yeux dans ceux de son public, c'est pour voir plus grand. Voir plus grand son mariage, son divorce... Quant à sa mère et son père, on vous dit pas...
Pour monter ce deuxième show, il a demandé l'aide de Josée Fortier, célèbre metteur en scène canadienne. Arthur a l'ambition d'être un entertainer. En VF : un amuseur, un valet du divertissement. Mais aussi et surtout un féru de l'observation, du détail pourri qui colle la honte à la nature humaine. C'est ça, Arthur version Gaîté : partir des petits riens de sa vie pour en faire des caisses dans la plus pure tradition du stand-up new-yorkais. Alors une partie de Wii se transforme en Grand Chelem de tennis, un voyage aux USA en une sitcom d'enfer...
Et après une heure et demi de vérité toute subjective, en guise de troisième acte, l'humoriste consentira à faire le bilan, à rendre des comptes à Jacques (son vrai prénom), pour voir si ce qui l'a construit, ce qui a fait de lui cet homme médiatique, est bel et bien la vie dont il avait rêvé.
Sentimental, Arthur, pas que salement vanneur.
Une mise en abîme de sa propre comédie douce-amère particulièrement cinémato- graphique, si ce n'est hollywoodienne.
Une superproduction minimaliste avec un seul acteur.
Rendez-vous dès le vendredi 22/01/2010, à partir de 21:00 à la Gaîté Montparnasse. (Le spectacle continue jusqu'au 27/02/2010)
Prix des places : 20,20€
Réservez dès maintenant : www.ticketnet.fr









En exclusivité extrait du nouveau spectacle d'Arthur
par Arthur


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

6 commentaires

  • Avatar de Zaabe

    Zaabe le 22/03/10 à 21h53

    PS: apparemment prolongations sur tout le mois de mars et même au delà ...

  • Avatar de Zaabe

    Zaabe le 22/03/10 à 21h50

    Je me suis laissée entrainer , par curiosité ééé bien g pas été déçue du voyage d'abord parce ke le hazard a fait ke ce fut le soir de son annif ce ki rajoute un final jouant un peu sur l'intime éé l'émotionnel ééé puis, ééé puis je dois avouer ke je fus agréablement surprize par le spectacle, ce n'est pas mon meilleur seul en scène mééé très loin de le classer dans les nuls.
    Bien sûr ya "la récurrence de jokes d'obédience" kom le dit si bien le 1er commentaire , bien sûr il fut mal marié ...etc...éé il n'y a pas de thème original mé bon je le confesse je ne me suis pas ennuyée IoI ééé g même bien ri , têtre entrainée par une salle de fans conquize d'entrée (éé même avant ;-) )

  • Avatar de lelilab

    lelilab le 10/03/10 à 18h46

    Personne ne s'est laissé tenter ?

  • Avatar de une2trois

    une2trois le 11/02/10 à 18h41

    Ce spectacle m'a fait sourire plus que rire. Au début de son stand up, Arthur explique comment les magazines people interprètent une photo complètement anodine et la transforment en "preuve" d'un fait divers énorme. Amusant sans plus... Mais durant tout le show, la récurrence de "jokes d'obédience" est un peu too much. Oui, Arthur est juif et le revendique et alors? Ce n'est pas un scoop alors pourquoi exacerber ce détail qui semble presque devenir le fil conducteur du spectacle tellement le trait est appuyé.
    On croit par moment voir Boujenah sur scène. Hommes et femmes en prennent pour leur grade mais ces dernieres semblent peu apprécier leur caricature de femmes vénales. Arthur semble à l'aise sur scène et proche de son public, au point de faire des sondages en live. Excercice casse-gueule le jour de la représentation à laquelle j'ai assisté. "Qui a vu mon premier spectacle"? Quelques bras se lèvent mais très peu. "Qui a aimé mon deuxième spectacle"? Là, c'est indécent, 5 ou 6 bras seulement s'élèvent dans la salle...
    La fin du show est courageuse et interactive. Arthur prend quelques risques bien gérés en faisant intervenir le public dans la rédaction de la critique écrite du spectacle. Quelques éclats de rire et c'est la fin. Le public se lève, le sourire encore aux lèvres et là, surprise. En quittant la salle, la sono diffuse une chanson d'enfant. Encore "un joke d'obédience" mais peut-être un de trop...

    "On croit par moment voir Boujenah sur scène." : pour moi c'est un vrai compliment mais est ce que j'arriverais à voir Boujenah à travers Arthur ? suis pas sûre

  • Avatar de celki

    celki le 11/02/10 à 17h28

    Je suis passée dans la rue de la Gaité un soir de cette semaine et il m'a semblé que ce n'était pas la foule ( peut être que les entrées étaient amorcées ou les gens très serrés dans le petit couloir d'attente )

  • Avatar de Laurent

    Laurent le 11/02/10 à 17h20

    Ce spectacle m'a fait sourire plus que rire. Au début de son stand up, Arthur explique comment les magazines people interprètent une photo complètement anodine et la transforment en "preuve" d'un fait divers énorme. Amusant sans plus... Mais durant tout le show, la récurrence de "jokes d'obédience" est un peu too much. Oui, Arthur est juif et le revendique et alors? Ce n'est pas un scoop alors pourquoi exacerber ce détail qui semble presque devenir le fil conducteur du spectacle tellement le trait est appuyé.
    On croit par moment voir Boujenah sur scène. Hommes et femmes en prennent pour leur grade mais ces dernieres semblent peu apprécier leur caricature de femmes vénales. Arthur semble à l'aise sur scène et proche de son public, au point de faire des sondages en live. Excercice casse-gueule le jour de la représentation à laquelle j'ai assisté. "Qui a vu mon premier spectacle"? Quelques bras se lèvent mais très peu. "Qui a aimé mon deuxième spectacle"? Là, c'est indécent, 5 ou 6 bras seulement s'élèvent dans la salle...
    La fin du show est courageuse et interactive. Arthur prend quelques risques bien gérés en faisant intervenir le public dans la rédaction de la critique écrite du spectacle. Quelques éclats de rire et c'est la fin. Le public se lève, le sourire encore aux lèvres et là, surprise. En quittant la salle, la sono diffuse une chanson d'enfant. Encore "un joke d'obédience" mais peut-être un de trop...

L'AGENDA

Annoncez votre événement