This page is not available in your language, please, choose yours

Ca

Publié le 31 mars 2010

Infos pratiques

Du... 8 mars 2010
Au... 8 mai 2010


2 Bis Passage Ruelle
75018 Paris 18

Texte et mise en scène de Catherine Decastel.

Des êtres hommes et femmes veulent venir témoigner de leur douleur, de leur tâche mais un chœur les en empêche, leurs ordonnant de se taire.

La pièce est un ballet de corps indistincts qui se livrent à un combat pour arriver à dire sans tabou, sans jugement, sans pudeur, mais pas sans poésie ce qui les a abîmé.

Il y a un homme, une femme, un garçon et deux filles. Ils ne sont personne. Ils sont tout le monde. Ce ne sont pas les mêmes d’une scène à l’autre. Ils représentent l’humanité, partout, de tout temps. Il n’y a ni lieu, ni époque. Juste une vérité qui dure depuis la nuit des temps. Juste un fléau qui touche
potentiellement tout le monde, toutes les femmes au monde. Il y a la douleur. Il y a le silence. Il y a des révoltes. Peu de révoltes.

Il y a pour les victimes, une journée qui marque à vie, au fer rouge. Une journée où tout bascule. Une vie qui ne sera plus jamais comme avant. Une vie avec une tâche. Une tâche indélébile.

Le viol concerne potentiellement toutes les femmes et certains hommes partout au monde et à travers toutes les époques. Ce qui m’intéresse dans cette problématique est l’universalité de cette douleur partagée par tant d’êtres.

Il s’agit d’évoquer les souffrances et leurs conséquences au travers de témoignages et de scènes poétiques où la rencontre humaine est malheureusement souvent liée à un rapport violent de soumission de l’autre à son désir.

Horaire : Le mercredi à 19h

Tarif : 20,00 €



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement