This page is not available in your language, please, choose yours

Carte blanche à George Aperghis : Le Nez de Dmitri Chostakovitch

Publié le 17 janvier 2012
Carte blanche à George Aperghis : Le Nez de Dmitri Chostakovitch

Infos pratiques

Le... 11 mars 2012


Accès par la Pyramide
75001 Paris 1

Carte blanche à George Aperghis : Le Nez de Dmitri Chostakovitch à l'Auditorium du Louvre le 11 mars 2012 à 15h00.

Dmitri Chostakovitch : Le Nez

Opéra en trois actes, livret de Levgueni Zamiatine.
Orchestre de l'Opéra de Dresde, dir.: Hens-E Zimmer.
Mise en scène : Joachim Herz. Avec Karl-Heinz Stryczek (Kowaljow), Peter Küchler (le Nez), Helmut Henschel (Iwan), Jürgen Hartfiel (le Barbier), Peter Menzel (le Commissaire de quartier), Elvira Puschkareva (Podtotschina), Birgit Fandrey (sa Fille / Engel), Hajo Müller (le Rédacteur), Rolf Tomaszewski (le Docteur), Armin Ude (Jaryshkin), Walter Zoddel (le Commissaire)
Réal.: Georg F. Mielke, prod. : DDR Fernsehen / DRA, 1986, 2h.

Écrit en 1927, créé à Leningrad, Le Nez est inspiré de la nouvelle éponyme de Gogol. Il s'agit donc d'une satire corrosive de la bureaucratie russe qui était bien d'actualité dans la période post révolutionnaire où elle fut écrite. L'œuvre de Chostakovitch dénote une ouverture indéniable à la modernité, notamment par le traitement très original de la voix, dans une période qui restait encore ouverte aux influences occidentales.
Le Nez, par le très grand nombre de rôles qu'il implique, s'apparente au théâtre musical. C'est une œuvre qui exige un travail de mise en place très précis, comme c'est le cas dans la très belle mise en scène de Joachim Herz, disciple de Walter Felsenstein à l'Opéra comique de Berlin, qui mélange des décors d'inspiration constructiviste et des éléments semblant sortis de toiles surréalistes d'Hans Bellmer, pour aboutir à une production d'opéra qui reste, malgré son âge, d'une grande modernité.

BIOGRAPHIE :

" Georges Aperghis est un compositeur grec, né à Athènes en 1945. Il vit et travaille à Paris depuis 1963. En 1971, il compose sa première pièce de théâtre musical, La Tragique Histoire du nécromancien Hiéronimo et de son miroir, à l' origine d'une grande partie de ses futures investigations des relations entre musique et texte, et musique et scène. Il participe ainsi a la grande aventure du théâtre musical qui débute en France au Festival d'Avignon. De 1976 a 2011, il crée plus d'une vingtaine de spectacles, dont Conversations (1985), Énumérations (1988), Commentaires (1996), Machinations (2000) et sa dernière création présentée au festival Agora en 2011 Luna Park. Georges Aperghis a également composé sept ouvrages lyriques inspir és de Jules Verne (Pandæmonium, 1973), de Diderot (Jacques le Fataliste, 1974), de Freud (Histoire de loups, 1976), d'Edgar Poe (Je vous dis que je suis mort, 1978), d'une lettre de Bettina Brentano a Goethe (Liebestod, 1981), d'Alain Badiou (L'Écharpe rouge, 1984), de Levi-Strauss (Tristes tropiques, 1996). Les Boulingrin, d'après Courteline(2010), renoue avec le genre " théâtre musical ", apparemment délaissé pendant de nombreuses années. "
D'après Antoine Gindt.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement