This page is not available in your language, please, choose yours

Les Trois Sœurs de Peter Eötvös

Publié le 17 janvier 2012
Les Trois Sœurs de Peter Eötvös

Infos pratiques

Le... 24 mars 2012


Accès par la Pyramide
75001 Paris 1

Les Trois Sœurs de Peter Eötvös à l'Auditorium du Louvre le 24 mars 2012 à 15h00.

Carte blanche à Peter Eötvös Peter Eötvös : Trois Sœurs :
Opéra en trois actes d'après Les Trois Sœurs d'Anton Tchekhov, livret de Claus Henneberg et Peter Eötvös.
Orchestre philharmonique de Radio-France, dir.: Kent Nagano et Peter Eötvös.
Mise en scène : Ushio Amagatsu, costumes et maquillages : Sayoko Yamaguchi.
Avec Gary Boyce (Natacha), Alain Aubin (Olga), Bejun Mehta (Macha), Oleg Riabets (Irina), Peter Hall (Tcheboutykine), Alexei Grigorev (Rodé), Albert Schagidullin (Andreï) Réal. : Don Kent, prod. : LGM/ Arte / France 3 / RM Associates, 1998, 1h45.
Il s'agit d'une réussite exceptionnelle dans le domaine de l'opéra contemporain. Le document que nous proposons a été réalisé à l'occasion de la reprise de cet opéra au Théâtre du Châtelet dans une mise en scène du maître du butô, Ushio Amagatsu. Ce travail scénographique permet à Eötvös d'unifier le temps tchékhovien qui passe tout en semblant immobile. Le recours au butô justifie, en outre, l'absence d'interprètes féminines, une gageure pour trois sœurs ! Les rôles d'héroïnes sont tenus par des contre-ténors, complétant ainsi l'effet de stylisation très réussie de cette production exemplaire. Le recours à deux formations orchestrales, l'une dans la fosse dirigée par Kent Nagano et l'autre derrière la scène dirigée par le compositeur participent à la création d'une dimension spatiale originale inspirée par le travail qu'Eötvös a mené depuis les années 1960 avec Karlheinz Stockhausen.

Peter Eötvös est le compositeur d'une œuvre opératique importante inaugurée par Trois Sœurs, présenté ici dans la production originale filmée par Don Kent.
Cet opéra connaît une carrière hors norme puisqu'il a déjà fait l'objet de treize productions différentes ! Chef d'orchestre de réputation internationale, Peter Eötvös a également pu à ce titre approfondir sa relation privilégiée à ses opéras de référence, comme l'illustre au premier chef le choix de cette carte blanche. En premier lieu, Le Château de Barbe-Bleue de Béla Bartók, œuvre par laquelle il découvrit, enfant, le monde de l'opéra. Il a ensuite eut une autre révélation avec L'Affaire Makropoulos de Leoš Janácek, qu'il dirige au Festival de Glyndebourne. Il est alors frappé par le parallélisme de ses recherches sur le rapport entre langage et musique et celles qui furent menées cinquante ans plus tôt par le compositeur tchèque. Enfin, Peter Eötvös a été très marqué par sa collaboration, depuis l'année 1966, avec Karlheinz Stockausen, dont il créa l'opéra Donnerstag à la Scala de Milan. Il évoque ce moment crucial de sa carrière de chef qui influa aussi sur sa conception de l'opéra, pour lequel il imagina d'autres formes de mises en espace.

BIOGRAPHIE :


Peter Eötvös est un compositeur hongrois ne en 1944. Son œuvre explore trois lignes directrices qui ne cessent de s'entrecroiser : une théâtralité qui se propage a tous les niveaux du processus compositionnel (gestes des instrumentistes, théâtralité inhérente à la matière sonore) ; l'élaboration de spectaculaires mises en espace du son (Atlantis, Angels in America) ; enfin, un travail original sur le langage, conçu comme matière sonore originelle (Mese, sa première œuvre électronique ; la cantate IMA). Compositeur d'opéra reconnu depuis le succès éclatant de Trois Sœurs (1996-1997), il accorde une importance toute particulière à la connexion entre la musique de la parole et le discours musical, chaque langue lui faisant écrire une musique différente. Il étend et perfectionne son rapport a la matière sonore auprès de Karlheinz Stockhausen, a l'Elektronische Studio de la WDR de Cologne (1971-1979).
Pierre Boulez, qui l'invite à diriger le concert d'inauguration de l'Ircam en 1978, lui montre l'exemple de l' " entité unique et indivisible : compositeur-chef d'orchestre " ; il éprouvera ce modèle a la tête de l'Ensemble intercontemporain (1978-1991).

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement