This page is not available in your language, please, choose yours

Francois pirette s entraine au petit gymnase

Publié le 1 janvier 2008
Francois Pirette s entraine au Petit Gymnase

Infos pratiques

Du... 25 octobre 2006
Au... 30 décembre 2006


38 boulevard de Bonne Nouvelle
75010 Paris 10

La petite histoire du petit comique…



François Pirette (né Thierry Van Cauberg un 7 février 1963, il faisait très froid dit-on…) est sans conteste aujourd'hui l'humoriste le plus populaire en Belgique francophone. Il est aussi devenu au fil du temps l'artiste de tous les records que ce soit à la radio ou à la télévision (avec des audiences jamais égalées depuis), sur scène et en vidéo avec plusieurs cassettes d'or et de diamant. Adulé par les uns, incendié par d'autres, Pirette n'a jamais laissé personne indifférent que ce soit parmi le public, dans la presse ou dans les sphères médiatiques et politiques.



Pourtant, rien ne prédestinait le Thierry à devenir drôliste professionnel par défaut…



C’est pour avoir décroché à 19 ans un job d’étudiant standardiste à la RTBF qu’il sera bombardé quelques mois plus tard à l’antenne de la chaîne populaire de la radio publique belge avec une émission rigolote programmée le dimanche de 10 à 11 heures.



Dix ans de radio dominicale plus tard, Thierry, devenu François Pirette par la force des ondes, s'est illustré sur scène, à la radio, à la télévision.



En 1994, Laurent Ruquier lui propose de rejoindre l'équipe de son émission quotidienne «Rien à Cirer» sur France Inter puis sur France 2. Ils collaboreront joyeusement deux saisons de suite.



Mais en 1996, Thierry, alors éloigné de sa Belgique depuis près de deux ans, trempe goulûment la plume dans sa belgitude et écrit depuis Paris «J'ai très bien connu Chose!», one-man-show de trois heures qui le consacrera chez lui «artiste de tous les records».



Car s'il est né à la radio et a poursuivi sa route à la télévision, c'est incontestablement sur scène que Pirette atteint les sommets de son art. Jusqu'ici, il aura écrit et interprété sept one-man-shows et joué, adapté et mis en scène deux pièces de théâtre.





En mai 2003, Forest National (sorte de Bercy local) affiche deux soirs de suite le nom du standardiste engagé 20 ans plus tôt à la radio.



La même année, Pirette s'illustre aussi au théâtre en adaptant, en jouant et en mettant en scène «La bonne planque» qui fera l'objet d'une retransmission en direct, une grande première pour la télévision et le théâtre belges.



Nouveau succès, puisque la pièce est consacrée meilleure audience de l'année 2003 pour la chaîne du service public, tous programmes confondus.





Son départ du service public en février 2004 va provoquer un véritable séisme dans le Landerneau audiovisuel belge. La presse en fait ses choux gras pendant des semaines, la direction de la RTBF est même interpellée par le politique qui ne comprend pas comment on a pu « laisser filer Pirette » (sic). A nouveau, l'affaire Pirette devient presque une affaire d'Etat.



En octobre 2004, le premier numéro du « Pirette-Show » est diffusé sur RTL-TVI. C'est le raz-de-marée avec plus de 40% de parts de marcher, l'émission se classe 3ème meilleure audience de l'année derrière « Harry Potter » et « Astérix ». Du jamais vu pour une émission de production belge.



Mais c'est le 12 février 2006 qu'il va exploser ses précédents records avec 43,2 % de part de marcher. La diffusion de « Chaleur Charbon », son dernier spectacle en date, réalise la meilleure audience belge toutes chaînes confondues depuis plus d'un an.



Aujourd'hui papa de trois filles, il a choisi de vivre en France depuis 12 ans et s'est enfin posé entre Loire et Cher, à un jet de TGV de Paris ou de Bruxelles, loin des embarras du Ring Est et du Boulevard Sébastopol pour mieux penser à ce qui le fait rire et écrire ce qui l'empêche de dormir en rond.



La suite de son histoire s'écrira peut-être avec vous à partir du dix-huit octobre 2006, dans un petit théâtre au sous-sol d’une prestigieuse adresse d’un grand boulevard parisien…



Avec François Pirette



A partir du 18 octobre 2006,

du Mercredi au Samedi à 20h30.




21 euros

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement