This page is not available in your language, please, choose yours

Le journal d un fou

Publié le 1 janvier 2008
Le Journal d un fou

Infos pratiques

Du... 8 avril 2008
Au... 3 mai 2008


14 bis, rue Sainte Isaure
75018 Paris 18

Un voyage au cœur de la folie ; entrecoupé de chansons de Piaf et de Brel.



« Demain, à sept heures, il arrivera une chose étrange : la terre s’assiéra sur la lune. Le célèbre chimiste anglais Wellington a écrit là-dessus ». Telle est une des multiples inquiétudes de Popritchine, curieux petit fonctionnaire du Ministère qui taillait bien sagement des plumes pour son Excellence avant de sombrer bel et bien dans la folie. Ses dernières consolations seront d’entrevoir quelque fois le fille de son directeur, à la voix de canari et à la robe blanche comme un cygne, pour laquelle il deviendra Ferdinand roi d’Espagne ou encore véritable agent secret spécialisé dans l’interrogatoire de chiens.

Joué ici dans sa toute première traduction française, une des œuvres majeure de Nicolas Gogol, « Le journal d’un fou » nous invite dans les rouages de l’Administration russe de son temps et dans le parcours quasiment autobiographique de son personnage Popritchine.



De : Nicolas Gogol

Texte français : Boris De Schloezer

Interprétation et Mise en scène : Antony De Azevedo



Du 8 avril au 3 mai,

du mardi au samedi à 19h00.




30 euros

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

2 commentaires

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 30/06/08 à 16h18

    A la folie -
    Ce voyage au coeur de la folie ordinaire est de très belle facture. Le texte est bien construit et nous plongeons avec le personnage dans ce délire. L'interprétation est très bonne et l'artiste par ses qualités nous fait plonger dans ce monde où tous les repères changent.

  • Avatar de xris94

    xris94 le 15/06/08 à 11h46

    une belle interprétation d'un fou, on écoute avec plaisir ses délires pendant moins d'une heure...une plus petite salle suffirait...

L'AGENDA

Annoncez votre événement