This page is not available in your language, please, choose yours

Comp.marius (paris quartier d'été)

Publié le 21 juillet 2008 Par Clément D.

Comp.Marius « fabrique » du théâtre depuis 1991. Sous divers noms. Le dernier en date correspond à la section « plein air » de De Onderneming, habituée de Paris quartier d’été.

C'est d'ailleurs avec Marius que De Onderneming avait quitté les salles de théâtre pour jouer aussi dehors et en plein jour. Comment écrire avec l'accent sans avoir l'air de se moquer ? Cet accent qui est une grande partie du plaisir à imaginer un Pagnol flamand... Car ayant donné la Trilogie traduit dans sa langue maternelle sur les bords de l'Escaut ou du Rhin, Comp.Marius conserve sa propre musique en reprenant l'original. Les nuances s'annoncent jubilatoires. Résumons-nous : la Trilogie de Pagnol qu'on ne voit plus beaucoup à la télévision (en attendant le remake ?), c'est Marius, Fanny et César, c'est-à-dire un monument sur la vie à Marseille dans les années 1930 ou selon Comp.Marius : « Une comédie qui se termine mal, puis un drame et enfin une tragédie qui se termine bien », sous-titrée : « Une histoire d'amour déchirante en plein air et au bord de l'eau, avec pendant la pause une assiette de ce que la mer a de meilleur à offrir. » Tout est dit du credo de la compagnie, sans oublier l'humour : jouer du théâtre sans fi oritures, actualisé, en associant le pain aux jeux grâce à la surprise dînatoire de l'entracte. Car, avec la Trilogie, on s'embarque pour une partie de campagne au long cours, cinq heures durant (pauses comprises) sur les bancs d'un amphithéâtre en bois, construit sur mesure pour la compagnie et qui la suit dans ses pérégrinations. En rejetant les murs et l'artifice du théâtre pour décadrer des fictions dramatiques, Comp.Marius décale aussi la situation du public qui s'intègre peu à peu à l'action si proche, physiquement et psychologiquement. Et peu à peu c'est comme assister à des scènes d'une vie à réapprendre de son banc d'amphi. Plus directe. Plus vivante, quoi.

Du 25/07 au 2/08 à 18h30
(durée 4h45) - Relâche le 27
Mail Charles de Gaulle à Pantin (93)
Tarif 20 euros / 18 euros /
14 euros pour les habitants de Pantin.
Un repas est offert pendant le spectacle.

Un spectacle de et avec Waas Gramser, Kris Van Trier (traduction, adaptation, jeu), Frank Dierens, Koen Van Impe, Marie Bos, Yves Degryse (jeu). Monique Nagielkopf (traduction française), Thijsje Strypens (costumes), Vincent Goedemé, Bram Smeyers (cuisine), Koen Schetske, Bram Verhagen, Stevie Van Haver (aménagement du lieu). Production Comp.Marius. En partenariat avec la Ville de Pantin et le Conseil Général de Seine-Saint-Denis.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de laofat

    laofat le 23/07/08 à 00h36

    Durée de la trilogie de Pagnol : 5 heures! Certes ce n’est pas encore la trilogie "l'Anneau de Nibelung" de Wagner (4 fois 5 heures), mais quand même!

L'AGENDA

Annoncez votre événement