This page is not available in your language, please, choose yours

Les nuits des étoiles : attention perséides en vue !!!!

Publié le 25 juillet 2008 Par Clément D.

Du 17 juillet au 24 août la Terre croisera, comme chaque été, la trajectoire d’un essaim de poussières échappées de la comète Swift-Tuttle. L’activité, c’est-à-dire le nombre d’étoiles filantes auquel l’essaim donne lieu, est variable selon les années.

En cette période ordinaire, on signale 110 météores à l'heure le soir du maximum. Lorsqu'elles entrent dans l'atmosphère terrestre, ces poussières sont visibles sous forme de traînées lumineuses très brillantes : ce sont les étoiles filantes, appelées « météores » par les astronomes. Dans le ciel, par un effet de perspective, elles semblent provenir d'un point de fuite, le « radiant », dans la constellation de Persée, d'où le nom poétique de « Perséides ». Petits objets solides, cailloux rocheux ou poussières minuscules, les météores voyagent parfois en essaims, espacés, entre eux, de quelques dizaines à quelques centaines de kilomètres. Ils déboulent à une vitesse de l'ordre de 210 000 km à l'heure dans l'atmosphère terrestre et se consument alors. En pénétrant dans l'atmosphère, leur température s'élève à 2000°C, produisant les traînées lumineuses, les micrométéorites, que l'on peut admirer à l'oeil nu. Les Perséides s'illuminent vers 115 km d'altitude pour s'éteindre vers 90 km en moyenne.
En une année, 100 000 tonnes de poussières brûlent ainsi dans l'atmosphère. Les Perséides sont parmi les plus anciennes repérées. Des relevés ont été établis en Chine dès l'année 36 et les premiers rapports européens connus datent de 811. La mort de Saint Laurent recoupant leur venue, le 10 août 258, on les connaît aussi sous une expression romantique, « Les larmes de Saint-Laurent ».
Comment observer les Perséides ?
Un transat et vos yeux suffisent... L'observation des étoiles filantes ne requiert pas d'autre instrument, jumelles et télescopes sont inutiles. Seul l'oeil offre une vision « grand angle » qui restituera l'ampleur du phénomène. Choisissez un endroit dégagé, à l'écart des fortes lumières des zones urbaines. On devrait pouvoir voir des étoiles filantes sur presque toute la voûte céleste, d'autant plus cette année que nous serons en période de Nouvelle Lune. Le spectacle est garanti, si les conditions météorologiques sont favorables.
Jupiter et ses lunes.
Cette année, en même temps que vous pourrez observer les étoiles filantes et un quartier de Lune, dans la constellation du Sagittaire, un astre brillant vous interpellera. Ce point lumineux connu depuis des temps immémoriaux fut le point de départ d'une révolution scientifique au début du 17ème siècle. En effet, il fut observé avec la première lunette utilisée pour l'observation du ciel par un illustre astronome « Galilée ». Sa première observation lui permit d'admirer le ballet des 4 fameux plus gros satellites de Jupiter que sont : Io, Europe, Ganymède et Callisto. Ce spectacle fantastique pouvant ressembler à un mini Système solaire devint la preuve que tout ne tournait pas autour du Soleil. Vous pourrez ce soir-là observer le lent ballet des satellites de Jupiter. Vous aurez une chance que Galilée n'aura pas eu, celle de disposer de télescopes et lunettes puissants qui vous permettront en plus de visualiser des détails sur le globe planétaire comme la grande tache rouge, ouragan connu depuis cette période. Phénomène intéressant, depuis peu, nous notons la présence de 3 taches. Durant la période des Nuits des étoiles, une de ses taches va être dévorée par sa grande soeur. Lors de cette observation, ayons un souvenir ému envers Galilée qui, il y a 399 ans, a levé sa lunette pour révolutionner notre vision de l'Univers et les sciences en général.
Informations : DP nuits des étoiles
Visuel : © Ciel&Espace


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

4 commentaires

  • Avatar de garazi

    garazi le 09/08/08 à 00h40

    Sur Paris aucun espoir...même pour une non filante...

  • Avatar de lippe

    lippe le 08/08/08 à 14h48

    Pas de chance pour cette année pour les nuits des étoiles à la villette,dommage car pour les enfants et les moins jeunes,c'est instructif.

  • Avatar de Ludooo

    Ludooo le 28/07/08 à 18h55

    Merci pour l'info ! Chez moi ça va être dur de trouver un endroit tranquille et sans lumière ^^

  • Avatar de laofat

    laofat le 26/07/08 à 18h54

    Surveillez bien les étoiles filantes dans le ciel surtout si vous avez beaucoup de voeux à formuler, et si les conditions météorologiques sont favorables.

L'AGENDA

Annoncez votre événement