This page is not available in your language, please, choose yours

Le diable rouge

Publié le 11 septembre 2008 Par Clément D.

Infos pratiques


31 rue de la Gaité
75014 Paris 14

Au sommet de son pouvoir mais à la fin de sa vie, le Cardinal Mazarin achève l’éducation du jeune roi Louis XIV, sous le regard de la reine-mère Anne d'Autriche et d'un Colbert qui attend son heure.Tous ces personnages, leurs calculs et leurs rivalités ne sont pas sans rappeler les jeux du pouvoir et ces liens étroits entre affaires publiques et vie privée dont nous sommes témoins aujourd’hui sur la scène politique.

Claude Rich, 79 ans, incarne un Mazarin vieilli, malade, mais toujours aussi roublard et manipulateur, dans "Le Diable rouge" d'Antoine Rault, l'une des affiches de la rentrée, au Théâtre Montparnasse à Paris.

La pièce a été écrite pour lui, sur un schéma qui a fait ses preuves. Elle est donc rodée, sur les rails, sans surprise dès les premières représentations.

En 1990, le comédien avait été un Talleyrand mémorable dans "Le souper" de Jean-Claude Brisville, adapté depuis au cinéma. Rien d'étonnant à le voir élevé au rang de cardinal, dans un comédie historique, une méditation sur l'amour et le pouvoir où les sentiments se heurtent à la raison d'Etat.
En 1660, Mazarin est au sommet de sa gloire. Il achève l'éducation de Louis XIV sous le regard mi-complice, mi-réprobateur de Colbert. Mais "la plus grande ordure du siècle", comme il se qualifie lui même, doit encore arranger le mariage du roi pour assurer la paix en Europe. Et Mazarin va déployer tout son talent pour convaincre Louis XIV de renoncer à la belle Marie Mancini et d'épouser l'infante d'Espagne, "nabote et bossue".
Claude Rich jubile en cardinal, tour à tour joueur, amoral, acariâtre. Il occupe la scène, s'amuse des contorsions et du cynisme de Mazarin. Et si la diction est parfois hésitante, elle colle plutôt bien au personnage.
A son côté, Geneviève Casile donne à Anne d'Autriche, la mère de Louis XIV, la prestance d'une reine et les émotions d'une femme malheureuse d'avoir trop sacrifié à sa fonction.
Antoine Rault amuse le public avec des maximes sur les combines de la politique et "les coquins qui mènent le monde". Quand "les caisses sont vides", explique Mazarin, on crée des impôts, on creuse la dette et on tond les classes moyennes du moment. Effet garanti ! Les "mazarinades" ont de beaux jours devant elles.
Informations pratiques :
du mardi au vendredi
à 20h30
samedi 17h30 et 21h

Prix des places :
18€, 32€, 46€ et 50€


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

7 commentaires

  • Avatar de anthurium

    anthurium le 26/04/09 à 23h52

    plus qu'un mois...pour voir cette pièce!
    superbe! un tres gd moment de theatre; claude rich et tous les comediens sont fabuleux
    les decors et les costumes ..epatants
    à la tombée du rideau...des tonnerres d'applaudissements pour un claude rich qui jubile!
    il a de quoi, apres cette interpretation!

  • Avatar de kinder92

    kinder92 le 01/10/08 à 15h44

    A partir de quel age emmeneriez vous vos enfants voir cette pièce ?

  • Avatar de Zaabe

    Zaabe le 16/09/08 à 18h47

    Merci...,perso cette programmation là m'avait complètement échappé ..
    Et c'est vrai ke si l'occasion s'en présente j'irai avec plaisir voir Monsieur Rich

  • Avatar de anthurium

    anthurium le 16/09/08 à 13h54

    surement relire un peu de Notre Gde histoire avant... car j'ai cru comprendre que sans "connaissances", ce serait dommage, donc approfondir... mazarin, fouquet, colbert, anne d'autriche etc...ps les costumes de G.Casile sont parait il...superbes

  • Avatar de lippe

    lippe le 15/09/08 à 12h42

    J'irais voir cette pièce car Claude Rich est un immense acteur que l'on ne voit pas souvent sur scène.

  • Avatar de jose92

    jose92 le 15/09/08 à 09h55

    Rôle qui va sur mesure pour Claude Rich ,l'un des derniers sangliers du théatre...

  • Avatar de rirififi74

    rirififi74 le 12/09/08 à 09h47

    Pièce qui devrait être intéressante car porté par des comédiens très talentueux. J'apprècie tout particulièrement Geneviève Casile que j'ai trouvé excellente dans "La Belle Mémoire" au Théâtre Hébertot.

L'AGENDA

Annoncez votre événement