This page is not available in your language, please, choose yours

L'opéra de paris accroche "la petite renarde rusée"

Publié le 15 octobre 2008 Par Clément D.

Infos pratiques


8 Rue Scribe
75009 Paris 9

L'Opéra national de Paris fait enfin entrer à son répertoire, jusqu'au 12 novembre, "La Petite Renarde rusée" (1924) de Leos Janacek (1854-1928), fable animalière tous publics, qui enivre par sa musique pleine de couleurs.

L'automne est décidément tchèque à l'Opéra de Paris qui, après avoir joué pour la première fois de son histoire "La Fiancée vendue" (1866) de Smetana samedi dernier au Palais Garnier, a fait de même lundi soir à l'Opéra Bastille avec le septième ouvrage lyrique de Janacek. Le spectacle est présenté comme une "nouvelle production", mais il faudrait ajouter "à l'Opéra de Paris" : le concept scénique d'André Engel n'a en effet pas changé depuis qu'il a été montré à l'Opéra de Lyon en 2000, puis au Théâtre des Champs-Elysées. Le metteur en scène a certes adapté sa production aux vastes dimensions de l'Opéra Bastille, mais on y retrouve le champ de tournesols représentant la nature, devancé sur la scène par une voie ferrée évoquant l'empreinte de l'homme.
Janacek, l'un des plus grands compositeurs lyriques au tournant des XIXe et XXe siècles, présentait sa "Petite Renarde" comme "une pièce gaie avec une fin triste", son héroïne à poil roux succombant sous les tirs d'un braconnier. Mais sa musique et son livret chantent surtout le renouvellement de la vie et de la nature, le garde-chasse se réveillant devant la vision d'une petite renarde encore plus rusée que son aïeule... André Engel souligne bien l'espièglerie de l'oeuvre, aidé en cela par les costumes d'Elizabeth Neumuller, assez irrésistibles quand ils habillent des poules façon filles de cabaret.
L'Orchestre de l'Opéra a toutes les teintes et la sève de la partition, même sous la direction assez sage de l'Américain Dennis Russell Davies, qui cherche peut-être à ménager ses chanteurs dans l'immensité de Bastille.
Ce spectacle enchantera petits et grands : visant les jeunes mélomanes, l'Opéra de Paris a d'ailleurs mis en place des tarifs spéciaux (une place "moins de 14 ans" offerte pour un billet acheté dans les trois catégories les plus chères, lors des représentations des 26, 29 octobre, 4 et 9 novembre).
L'Opéra de Paris tentera d'accroître son audience par un autre moyen, en l'occurrence en diffusant pour la première fois une représentation sur internet, succombant à une innovation adoptée par d'autres grandes institutions lyriques avant lui (festivals d'Aix-en-Provence et Bayreuth notamment).
"La Petite Renarde rusée" sera ainsi visible gratuitement sur trois sites web (www.operadeparis.fr, www.medici.tv et www.france.2.fr) le 4 novembre (19H30), avant une diffusion sonore sur France Musique le 15 puis audiovisuelle sur France 2 en 2009.
Plus d'informations en cliquant ici
© Agence France-Presse



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

2 commentaires

  • Avatar de leocadie

    leocadie le 19/10/08 à 23h48

    Super soirée : quel plaisir de voir un spectacle avec une telle intelligence artisitque (parfaite harmonie entre la mise en scène, la scénographie et les costumes...). L'ouvrage est très beau, l'histoire poétique et tendre. Beaucoup de créativité, de malice et d'humour.

  • Avatar de jose92

    jose92 le 18/10/08 à 09h16

    Opéra burlesque crée en 1924 à Brno libellules,grenouilles et moustiques transformés en danse et chantés par les enfants font de cette fable un appel de la nature...

L'AGENDA

Annoncez votre événement