This page is not available in your language, please, choose yours

« jérôme commandeur se fait discret » au petit palais des glaces

Publié le 17 novembre 2008 Par Caroline D.
Jerome Commandeur se fait discret

Infos pratiques


37 rue Faubourg du Temple
75010 Paris 10

Discret ? Pas tant que ça en fait ! Entrer dans l'univers de Jérôme Commandeur, c’est rencontrer des personnages improbables, drôles et forts en gueule. L'humoriste propose « un seul en scène », devant le rideau bleu à paillettes de la petite salle du Palais de Glaces. Ses accessoires se résument à un tabouret et quelques paires de lunettes. Le spectacle n’est pas dans le décor, mais dans la prestation du comédien. Il passe d’un personnage masculin à un personnage féminin sans complexe. Et on y croit ! Son jeu est juste, bien rythmé et drôle. Nous suivons les aventures des personnages inventés par Jérôme Commandeur dans l’intimité de la petite salle et le rire est vite communicatif.




Mis en scène Dany Boon, l'artiste enchaîne les sketches osés et potaches. Ses personnages sont bien
construits. Ils ont une histoire, un passé, une existence. Jérôme nous les présente
à un moment de leur vie. Ainsi, durant 1 heure, nous côtoyons une galerie de personnages, hommes ou femmes, plus
invraisemblables les uns que les autres comme Gisèle
Lapin, secrétaire au Conseil Général de l’Essonne, dont la langue est bien
pendue. Nous "rencontrons aussi" Claude Panini, délirant responsable de la fête du taureau à Biarritz. Le routier Bibi Gandon, est un vrai poète dans son
genre. Il aime passer ses vacances au péage de St Arnoult et ne conduit son 38
tonnes qu’apr&e

grave;s l’apéro. Jérôme Commandeur nous présente également Pénélope Ceval, étudiante
altermondialiste dont le rêve est d’embrasser José Bové dans une étable ! Jérôme exacerbe leur côté vil, leur mesquinerie, et parvient quant même à
les rendre attachants pour notre plus grand plaisir.

Bien d’autres caractères sont présentés dans ce show plein d’énergie et
délirant. La mise en scène est signée Dany Boon, qui est aussi le producteur de Jérôme.
Il confie : « Mon rôle c’est de
passer le flambeau. Jérôme est en enfant du music hall, vif, généreux, inventif
et drôle. Son jeu est pointu, ses personnages fortement ancrés dans l’air du
temps. J’adore l’idée d’avancer avec tout ce qu’il créer, de voir l’évolution
sur le public, c’est jubilatoire ». Dany Boon lui a d’ailleurs offert le rôle de l’inspecteur du travail
dans « Bienvenue chez les Cht’is ». En novembre 2009, on le
retrouvera pour 2 mois, en 1ère partie du show de Dany Boon à l’Olympia,
rien que ça ! c’est dire s’il a du talent…

Du mardi au samedi à 20h00 au Petit Palais des Glaces




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 17/11/08 à 00h12

    Je l'ai vu en 2006 et des sketches de qualité inégale se succèdent sans trop de liens. Ce qui forme un spectacle peu cohérence et pas très passionnant

L'AGENDA

Annoncez votre événement