This page is not available in your language, please, choose yours

Xavier ricour revisite berlioz

Publié le 5 février 2009 Par Camille R.

Infos pratiques


2 Rue Edouard Colonne
75001 Paris 1

Le théatre du Châtelet recevra le Chœur Symphonique de Paris pour deux représentations de l'œuvre d'Hector Berlioz, La Damnation de Faust.

Cela fait près de quinze ans que se réunissent les 160 chanteurs du Chœur Symphonique de Paris, dirigés par l'exceptionnel Xavier Ricour. Leur réputation n'est plus à faire, ils se placent comme les garants d'un spectacle de qualité, et les critiques sont unanimes lorsqu'il s'agit de vanter les mérites de ce chœur exceptionnel.
Le théâtre du Châtelet aura donc l'honneur de recevoir ces artistes pour deux représentations de l'œuvre musicale d'Hector Berlioz, la Damnation de Faust.
Initialement la pièce avait été écrite par Goethe, traduite par Gérard de Nerval puis reprise par Berlioz en 1846. Les deux premières et seules représentations en France de son vivant furent un échec et firent sombrer l'auteur dans l'oubli. En revanche Berlin et Londres virent décoller la carrière de Berlioz, et en 1877 Jules Pasdeloup et Edouard Colonne remettent la pièce au goût du jour Parisien : Ce fut un triomphe !
Par l'interprétation de ce type d'œuvres, le Chœur Symphonique a pour vocation de toucher un public nouveau, de lancer la carrière de jeunes solistes, développer les collaborations entre les chanteurs et les musiciens, ainsi que faire découvrir au public des œuvres méconnues.
Qui est Xavier Ricour?
Il a
suivit de brillantes études instrumentales et d’écriture et obtenu un
premier prix de direction d’orchestre à l’E.N.M de Paris dans la classe
de Pierre Dervaux.
Après un passage au Capitole de Toulouse, il prend
la direction de l’Orchestre Philharmonique de Montpellier puis dirige
de nombreux ensembles prestigieux comme les orchestres de Radio France
ou l’orchestre national de Lille avant de prendre la direction du
Chœur Symphonique de Paris en 1994.
Tous les critiques s’accordent
pour voir en lui « un merveilleux chef, un véritable artiste, fougueux
et élégant, possédant un sens inné de la mélodie, et toujours inspiré ».
Xavier Ricour nous explique le choix de cette mise en espace et en lumière de Berlioz :
" A chaque fois que Berlioz aborde un genre musical, il en fait une œuvre inclassable ! Ni opéra ni oratorio, sa Damnation de Faust en apporte une nouvelle preuve : Les chanteurs sont bien des personnages dramatiques mais l’ouvrage n’a que faire de s’encombrer de décors ou de cascades… car l’imagination créatrice de Berlioz a rassemblé dans la partition elle-même toutes les images que suggère le déroulement dramatique. Aussi avons-nous choisi de ne rien ajouter qui viendrait alourdir inutilement ces « images musicales ». Attentifs à conserver à la musique le premier rôle, nous avons eu à coeur de glisser nos pas dans ceux de Berlioz en proposant une simple « promenade guidée » dans l’univers fantastique de cette « Légende Dramatique »."








VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de jose92

    jose92 le 08/02/09 à 10h03

    Qui ne connait pas l'oeuvre d'Hector Berlioz très grand compositeur '1803-1869)
    Le Théâtre du Châtelet devrait faire salle comble...

L'AGENDA

Annoncez votre événement