This page is not available in your language, please, choose yours

Cécile cassel dans "le vingt novembre" au théâtre de la madeleine

Publié le 18 février 2011 Par Caroline J.
Le Vingt Novembre

Infos pratiques


19, rue de Surène
75008 Paris 8

Le Théâtre de la Madeleine accueille, du 11 février au 16 avril 2011, Cécile Cassel dans une pièce du dramaturge suédois Lars Norén, et mise en scène par Jérémie Lippmann. Accompagnée à la guitare par The Honky Tonk Man, la fille de Jean Pierre Cassel nous livre un monologue saisissant et tout à fait poignant.

C'est une Cécile Cassel profondément bouleversante que le public du Théâtre de la Madeleine découvre en ce moment même dans une pièce intitulée "Le Vingt Novembre". Il faut dire que depuis ses cours au sein de la Compagnie des Sales Gosses, la demi-soeur de Vincent Cassel a fait un sacré bout de chemin. Elle commence ainsi à faire ses preuves en 2000, alors âgée de 18 ans, dans le téléfilm Le Grand Patron. Puis elle découvre pour la première le grand écran, deux ans plus tard, avec Vivante où elle joue aux côtés de Vahina Giocante. Elle enchaîne ensuite avec La Bande du drugstore de François Armanet, avant d'apparaître dans Ma vie en l'air, aux côtés de Marion Cotillard et de Vincent Elbaz.

Mais Cécile Cassel n'a pas connu que les plateaux de tournage. Elle s'est ainsi déjà illustrée au théâtre, et ceci à trois reprises. Le public l'a notamment découverte sur les planches en 2004 dans La Vie et des poussières de Simon Donald, puis en 2005 dans Colette Intime, et enfin en 2008 avec Marie Barskhirtseff, l’étoile filante de Jean-Pierre Guéno.

Aujourd'hui, c'est dans "Le Vingt Novembre", une pièce du poète, dramaturge et metteur en scène suédois, Lars Norén, que Cécile revient au théâtre. Considéré depuis longtemps comme le successeur de August Strindberg, Tchekhov, Hjalmar Bergman ou Ibsen, Lars Norén poursuit la même thématique centrée sur les problèmes parapsychologiques, psychiatriques ou psychosociaux.
Auteur de plus de quarante pièces de théâtre, son œuvre, sans être autobiographique, est imprégnée de résurgences personnelles telles que les perversions sexuelles, les maladies psychiatriques, les relations conflictuelles entre parents et enfants ou encore le recours à la violence.

Du côté de la mise en scène du "Vingt Novembre", c'est Jérémie Lippmann qui s'y colle. Comédien et metteur en scène français, il s'est récemment occupé de la pièce Hiver de Jon Fosse, en 2009, puis de Chien-Chien de Fabrice Roger-Lacan en 2010.

En 2011, il met donc en scène "Le Vingt Novembre" de Lars Norén, en choisissant Cécile Cassel pour porter l'ensemble de cette incroyable pièce.

Synopsis : Le 20 novembre 2006, dans une petite ville allemande, un jeune garçon de 18 ans pénétrait armé dans son ancien lycée pour y faire feu sur ses anciens camarades et professeurs. Après avoir blessé 37 personnes, Sébastian Bosse retournait son arme contre lui.
Le 20 Novembre, c’est le titre du monologue que, quelques semaines plus tard, Lars Norén a écrit à partir du journal intime diffusé sur Internet par l’adolescent.
Au sortir de ce monologue, nous ne pourrons plus dire : nous n’avons rien vu. Nous pourrons dire : nous n’avons rien fait.

Le Vingt Novembre au Théâtre de la Madeleine, du 11 février au 16 avril 2011

De Lars Norén. Mise en scène de Jérémie Lippmann. Accompagnée de The Honkytonk Man. Avec Cécile Cassel.
Décor et Costumes Laura Léonard
Lumières Joël Hourbeigt

Horaire : Du mardi au vendredi à 19h. Samedi à 16h

Tarif : 27,30 €



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

8 commentaires

  • Avatar de lelilab

    lelilab le 10/03/11 à 10h41

    J'ai lu que le texte de Lars Norén allait être mis en scène ailleurs dans Paris ( Théâtre du Nord Ouest )

  • Avatar de lelilab

    lelilab le 04/03/11 à 10h36

    Juste un petit up sur cet article, sur cette pièce dont on parle beaucoup me semble t il dans les médias.

    Vrai et j'ai entendu une émission radio que j'ai trouvée plutot dure; les avis sont vraiment partagés mais on ne peut rester indifférent et c'est surement le but recherché

  • Avatar de lelilab

    lelilab le 04/03/11 à 10h00

    Pas évident de faire monologue surtout avec cette histoire tragique,je reconnais une belle interprétation de la comédienne,une musique omniprésente et une mise en scène originale pour ce grand théâtre.

    Pour moi positivement omniprésente.

  • Avatar de lizabel

    lizabel le 04/03/11 à 08h34

    Juste un petit up sur cet article, sur cette pièce dont on parle beaucoup me semble t il dans les médias.

  • Avatar de lippe

    lippe le 21/02/11 à 01h39

    Pas évident de faire monologue surtout avec cette histoire tragique,je reconnais une belle interprétation de la comédienne,une musique omniprésente et une mise en scène originale pour ce grand théâtre.

  • Avatar de lizabel

    lizabel le 19/02/11 à 12h40

    anecdote: j'ai lu,avec un certain étonnement, qu'elle était devenue blonde pour les circonstances.

  • Avatar de lizabel

    lizabel le 19/02/11 à 12h39

    (message supprimé)

    Peut on vraiment dire que c'est une histoire qui est racontée quand cela parle du mal de vivre d'un adolescent acteur d'un "terrible fait divers".
    Bien sûr, ses mots et ses pensées ont été clarifiés par l'auteur mais c'est la vraie rage de Sébastien qui nous est ici transmise par l'interprétation de Cécile Cassel(son corps, son visage,son regard), non ?

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 19/02/11 à 10h15

    C'est un texte intéressant avec une mise en scène de qualité. L'actrice est bien dans son personnage et le dialogue avec la musique est agréable. Mais avec tous ces plus, je ne suis pas rentré dans ce spectacle. Pour moi, dans les dialogue il y a un manque de réalisme qui ne m'a pas fait croire à l'histoire que l'on me racontée. L'ensemble est un spectacle de qualité avec ce bémol.

L'AGENDA

Annoncez votre événement