This page is not available in your language, please, choose yours

"decreation" de william forsythe

Publié le 20 juin 2008 Par Clément D.

Infos pratiques


1, place du Trocadéro
75116 Paris 16

Un accueil mitigé a été réservé jeudi soir dans la grande salle de Chaillot à la première parisienne du ballet "Decreation" de l'Américain William Forsythe, à l'affiche jusqu'à samedi en clôture de saison de ce théâtre national.

Le chorégraphe, qui bénéficie en France d'une certaine popularité auprès des balletomanes curieux d'horizons nouveaux, a signé avec "Decreation" (créée en 2003 à Francfort) une composition quelque peu déroutante. Il semble y avoir abandonné une manière très personnelle de prolonger la danse néo-classique pour inventer de nouvelles formes en mouvement pas évidentes à décrypter.
Sous le titre "Rendre possible l'impossible", le programme n'éclaire guère le spectateur: "Decreation", lit-on, fait écho à l'opéra éponyme de l'auteur canadienne Anne Carson, "qui entrecroise trois histoires d'amour, de jalousie et de spiritualité".
Un ballet décevant !
Info complémentaire :

chorégraphie : William Forsythe
d'après un essai d'Anne Carson
mise en scène : William Forsythe
lumière : Jan Walther, William Forsythe
musique : David Morrow
costumes : Claudia Hill
dramaturgie : Rebecca Groves
vidéo : Philip Bussman
son : Niels Lanz, Bernhard Klein
caméra ; Ursula Maurer

avec
Yoko Ando, Cyril Baldy, Francesca Caroti, Dana Caspersen, Amancio Gonzalez, David Kern, Ioannis Mantafounis, Fabrice Mazliah, Roberta Mosca, Tilman O´Donnell, Nicole Peisl, Georg Reischl*, Jone San Martin, Parvaneh Scharafali, Richard Siegal*, Yasutake Shimaji, Ander Zabala




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

4 commentaires

  • Avatar de laofat

    laofat le 10/08/08 à 04h04

    Attention : William Forsythe revient la saison prochaine au Théâtre de la Ville, avec un programme beaucoup plus accessible

  • Avatar de Khaan

    Khaan le 24/06/08 à 20h11

    Mort de rire les commentaires ^^ "chorégraphe sous acide", "torture à Guantanamo"... et bien, merci des conseils ça évitera d'y aller perdre notre temps !

  • Avatar de Hercules

    Hercules le 22/06/08 à 20h15

    A la représentation du 21/06, nous ne sommes restés que 25 min.
    Je me croyais dans une performance des années 70, mis en scéne par un chorégraphe sous acides qui est persuadé d'avoir inventé l'eau chaude!
    Quelle disgrâce pour ces danseurs ... devoir beugler, agresser le public...quelle est l'histoire? c'est important le propos. On écrit pour être lu, on peint pour être regardé, sinon on reste dans sa cuisine...
    Je me suis senti tellement agresser que même ce matin j'en étais peiné.
    Pourquoi vouloir faire un spectacle où on fait exprès de ne rien raconter? pourquoi vouloir humilier le spectateur avec une sono poussée à fond par intermitence. Vous savez que c'est une méthode de torture à Guantanamo? et ces monologues pédants d'adolescents retardés, quel intérêt? Sans parler de l'alternance des langues (anglais, allemand, français).
    Ce spectacle est une escroquerie!
    Hercules

  • Avatar de margaud

    margaud le 20/06/08 à 18h56

    Vous êtes bien indulgent même avec cette note minimum. Plus que décevant, ce spectacle était carrément une provocation brutale à laquelle on ne pouvait pas s'attendre de la part de Forsythe.
    Quant à l'accueil mitigé, je dirais plutôt que les "ballet" a été copieusement hué (et beaucoup de spectateurs n'ont pas attendu la fin pour aller respirer)

L'AGENDA

Annoncez votre événement