This page is not available in your language, please, choose yours

Leonard cohen à l'olympia

Publié le 11 juillet 2008

Infos pratiques

Du... 24 novembre 2008
Au... 26 novembre 2008


28 boulevard des Capucines
75009 Paris 9

Léonard Cohen vous invite à le retrouver les 24, 25 et 26 novembre 2008 à l'Olympia...


Après 15 ans d'absence, Léonard Cohen, l'un des plus grands auteurs-compositeurs de notre époque est de retour sur scène pour une tournée mondiale.
Après deux concerts exceptionnels cet été en France, le 9 juillet aux Nuits de Fourvière de Lyon (déjà complet) et le 22 juillet au Nice Jazz Festival, Léonard Cohen reviendra les 24, 25 & 26 novembre prochain à Paris pour trois concerts exceptionnels sur la scène de l'Olympia.
Pour beaucoup, cette tournée sera l'occasion unique de voir la légende qu'est Léonard Cohen. Artiste incomparable, il génère ce que la musique et la littérature ont de plus révélateur sur les thèmes de l'amour, du sexe, de la mort et de la religion.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

16 commentaires

  • Avatar de jose92

    jose92 le 30/03/09 à 18h03

    Le retour de Léonard Cohen est confirmé en Juillet a Bercy pour une soirée le 7 .
    Les places vont partir très vite...
    C'est à toi de jouer Pullman

  • Avatar de lippe

    lippe le 25/11/08 à 19h55

    Très beau texte,Christophe.Je n'ai pas déboursé le même montant que vous mais vous rendez un bel hommage à cette soirée.

  • Avatar de pullman

    pullman le 25/11/08 à 17h18

    Il est de ces nuits magiques que l'on ne peut oublier, de celles qui ennivrent autant que la symbolique de la nuit de Noel et incontestablement le concert de Leonard Cohen entre dans la légende des inoubliables.

    En ces premières nuits de froid, je confesse une tristesse relative encore plus intense lorsque dans les rues avoisinantes d'une certaine salle Olympia Cocatrix dont on sort tant baigné d'émotions, on trouve déjà tant de sans abris transis de froid. Et ce alors que le prix de nos chers billets leur vaudraient tant de repas chauds. Evidemment, nous aussi devons sacrifier énormément pour assister à cet événement qui emplit nos yeux d'étoiles lumineuses.

    Car ces artistes de légende ne cesseront de nous baigner de frissons d'émotions.Toutes ces étoiles qu'ils font scintiller à travers leurs paroles, leurs arrangements musicaux, leur originalité et qu'ils suscitent en nous tellement d'intensité.Nous devenons tous des spectateurs admiratifs que nous avons tous été indéniablement en ce lundi, mélangés aux professionnels du milieu pris eux-mêmes au jeu.

    Car oui, finalement, je suis paravenu au prix de grands efforts à trouver moi-même le pass magique,bien placé au premier rang de la mezanine grâce à des anglais qui eux cherchaient déséspérement des tickets sur Londres. Je les en remercie, car sans eux et un petit effort financier énorme de ma part supérieur à un RMI pour une seule soirée de bonheur, je n'aurais pu vivre un si immense bonheur.

    Je me souviens à l'Olympia de concerts divers et variés mais avec toutefois la rencontres de légendes éternelles tels que Chuck Berry, Jerry Lee Lewis ou encore Ray Charles pour ne citer qu'eux. Quelle déception lorsque ceux-ci peuvent parfois se livrer à un récital hasardeux voire trop court où la maguie de leur dextérité au piano ou à la guitare ne suffisent pas à satsifaire toutes nos attentes, sauf bien entendu pour mister Ray.

    En revanche ce lundi soir, énorme de penser que Leonard Cohen au timbre de voix si particulier, sobre et émouvant à la fois, sans forcer et sans cris, pénètre au plus profond de notre âme et se livre à près de 3h30 d'un concert absolument magistral et grandiose qui donnait l'impression de ne plus jamais vouloir en finir. Personne ne s'en serait plein et force est de remercier monsieur Cohen d'avoir su instaurer une atmosphère si intimiste, belle et nullement fragile avce nous. Il allie avec une telle aisance les pensées profondes, le recueillement, l'amour, la justesse mais également l'humour à l'image de ses paroles à double sens "I can't leave you...tonight" et que de sourires spontanés.

    Toutes ces standing ovations méritées à plus d'un titre et comment ne pas vouloir laisser glisser quelques larmes le long de ses joues au ton de sa voix qui s'exprime avec autant de ferveur, telle la beauté d'une prière et cet Halleluia des plus touchant, encore plus lorsqu'après quelques pas de danse, il enchaîne avec les genoux posés au sol, main sur cette joue et regard vers le ciel.

    Non véritablement Cohen mérite notre plus profond respect d'être humain, parce qu'il est bien plus qu'un artiste à travers de telles soirées et je compprends mieux là encore pourquoi on puisse me propose 1500 euros pour me racheter une place. ce n'est pas le prix qui compte, ni l'appat du gain de ces marchands au noir, simplement c'est le simple désir ému et respectueux de vouloir partager un tel moment grandisoe que tous les soucis s'évadent, s'éclipsent comme un soleil ou une lune cachée qui émerveille nos yeux ébahis de gamins ou d'adulte tellement cela semble irréel, intemporel et inexplicable.

    Et ce Leonard Cohen là, je le dois à une image forte, celle d'un neveu qui une nuit de noel fredonnait de son petit visage d'ange de 3 ans, le fameux Halleluia. De là, je m'étais promis non seulement de ne plus oublier ce petit ange qui chantait mais également de toute faire pour un jour écouter cette légende musicale l'interpréter devant mes yeux ébahis et quelques peu en larmes.

    Au final,Monsieur Cohen a simplement réuni sur la scène tout le monde, y compris les héros du backstage, saluer les techniciens, les gens de l'ombre et il a dit l'une des plus belles phrases qu'un artiste puisse dire à son public.

    "Je vous remercie d'être non seulement là ce soir mais aussi que grâce à vous mes chansons aient pu continuer à vivre durant tout ce temps de mon absence" (à peu près) et voilà je crois ce qui est vraiment des plus touchants, à vouloir y retourner si c'était possible, sourires.

    Au plaisir de la prochaine et encore merci à Leonard et à tous ces autres artistes qui apportent tant d'émotions sur la scène, dont monsieur Springsteen qui m'a laissé à Paris un tel souvenir que depuis que j'ai enfin acheté le dvd live in Dublin. Je ne cesse d'écouter en boucle. J'espère que l'Olympia qui a capté le spectacle de Cohen nous livrera un jour sa magie de ce lundi magique en DVD. Lorsque l'on ressort sous les lumières de la Place Vendôme ou la vue imprenable des Champs éclairés, on acquiert la juste certitude de se sentir libre et vivre. Partager un dernier verre dans une atmosphère jazzy vient combler idéalement cet intense moment.

    A bientôt avec plaisir et dommage que la nuit passe finalement si vite parfois!

    Cordialement
    Christophe A!

  • Avatar de lippe

    lippe le 25/11/08 à 14h26

    Un grand moment, hier soir avec José,placé en mezzanine au 4ème rangt avec vue sur la scène,Mr Cohen qui arrive à 20h05 pour cette 1ère partie nous emmenant avec sa voix et ses musiciens pour une heure de plaisir.Après un court entracte,il revient avec ses grands standarts dont plusieurs titres de son album "I'm your man", mon préféré.Presque 3h de concert,on en a pour son argent.

  • Avatar de Aurellia75

    Aurellia75 le 25/11/08 à 09h28

    J'espère que les places à Bercy seront vendus à moins de 100€. Même grande fan de Leonard Cohen j'ai du mal à mettre 128€ pour une place de concert !!

  • Avatar de Zaabe

    Zaabe le 25/11/08 à 08h16

    De la folie 3h de spectacle le mythe Leonard Cohen ,sa voix légendaire nous a encore bluffé hier soir .
    L'orchestre est formée de 10 personnes dont 3 choristes ,3 superbes filles...
    Tous les tubes y sont passées "Hallelujah,Suzanne,Sisters of Mercy,So long Marianne" j'en passe bien sur ,sans oublier ses 3 rappels la fin du spectacle 23h30...
    Il faut pas oublier son orchestre il salue chaque musicien d'un geste, il enlève son chapeau et il le met sur son coeur pour les remercier. A 74 ans chapeau c'est un grand monsieur...
    Il est question de Bercy l'année prochaine pour un autre concert...

    MERCI du commentaire matinal. Je file sous la douche ... avec Suzanne IoI

  • Avatar de jose92

    jose92 le 25/11/08 à 08h12

    De la folie 3h de spectacle le mythe Leonard Cohen ,sa voix légendaire nous a encore bluffé hier soir .
    L'orchestre est formée de 10 personnes dont 3 choristes ,3 superbes filles...
    Tous les tubes y sont passées "Hallelujah,Suzanne,Sisters of Mercy,So long Marianne" j'en passe bien sur ,sans oublier ses 3 rappels la fin du spectacle 23h30...
    Il faut pas oublier son orchestre il salue chaque musicien d'un geste, il enlève son chapeau et il le met sur son coeur pour les remercier. A 74 ans chapeau c'est un grand monsieur...
    Il est question de Bercy l'année prochaine pour un autre concert...

  • Avatar de Zaabe

    Zaabe le 25/11/08 à 00h19

    éé ya pas de mal à se faire du bien si ça tire pas le pain de la bouche à kelkun ( kom on dizé ô pays de mes racines )

    Ben moi non plus donk mé j'ai revu ya peu Graeme Allwright , concert émouvant de celui ki _ à mon avis_ fut le plus grand traducteur de Cohen in french ..

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 25/11/08 à 00h15

    éé ya pas de mal à se faire du bien si ça tire pas le pain de la bouche à kelkun ( kom on dizé ô pays de mes racines )

    Malheureusement non, ce soir je ne pouvais sortir.

  • Avatar de Zaabe

    Zaabe le 25/11/08 à 00h12

    Pas une ride avec toujours ses chansons un peu tristes et là toute ma jeunesse revient au galop. Actuellement, il fait un véritable carton avec cette série de concerts. A voir pour la nostalgie et la découverte.

    T'y étais toi aussi ??

L'AGENDA

Annoncez votre événement