This page is not available in your language, please, choose yours

Camp Claude en concert à La Gaîté Lyrique

Publié le 26 octobre 2016
Camp Claude

Infos pratiques

Le... 2 novembre 2016
de... 20h à... 23h


3 Rue Papin
75002 Paris 2

M°Réaumur-Sébastopol

22 euros

Le trio Camp Claude, emmené par la lumineuse Diane Sagnier, sera en concert le 2 novembre à La Gaité lyrique. Minimaliste, planante, tour à tour glaciale ou volcanique, la musique de Camp Claude est un fin mélange de sonorités et de sensations.

Camp Claude : un triumvirat inspiré, unique, qui a su très tôt susciter l’intérêt en rebattant les cartes d’une musique hybride, laquelle rechigne à rentrer dans des cases. Quand il s’agit de définir leur son, les membres du groupe préfèrent parler de «sky wave», aux croisements du rock, de la pop et de l’électro.

A la base de ce qu’ils sont, une rencontre fortuite et impromptue. Le groupe naît en 2013 au détour d’un projet vidéo sur lequel ses trois membres collaborent – étincelle qui propulsera leur futur moteur. Mike Giffts et Leo Hellden invitent Diane Sagnier dans leur studio où ils enregistrent les titres qui définiront l’identité du groupe. Coup d’essai, coup de maître : marqué conjointement par la critique, le public et les Inrocks Lab, Camp Claude impose sa patte. Sans posture ni faux-semblant, affaire de bouche-à-oreille. Un EP, Hurricanes, suit en août 2014, accompagné d’une série de concerts. Le trio, déjà, y assoit sa réputation de groupe de scène, jusqu’à se faire remarquer au festival Rock en Seine le même été. Leur live se compose de Leo à la guitare, de Mike aux machines et de Diane à la guitare et aux voix.

Paradoxe, entre autres, de ce trio international : à l’heure où ils voient toujours leur production comme «un chantier en évolution permanente», leur premier album, Swimming Lessons, fait preuve d’une indéniable maturité. La franco-américaine Diane Sagnier, le britannique Mike Giffts et le suédois Leo Hellden sont passés maîtres dans l’art de brouiller les pistes sonores. Leur talent n’est pas qu’une question d’alchimie. Il relève – surtout – d’une philosophie de vie partagée, et d’une approche en biais, transversale, du travail de musiciens. Hédonistes, voyageurs, aventureux par essence, ils conçoivent leur oeuvre comme « un exercice de style » intemporel et transcendant les médias d’expression.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement