This page is not available in your language, please, choose yours

Résidence(s)³ part.3

Publié le 30 septembre 2009
Résidence(s)³ Part.3, Vadim Vernay, Mobilis-Immobilis, Batofar, Acoumatique

Infos pratiques

Le... 10 novembre 2009


11 quai François Mauriac
75013 Paris 13


VADIM VERNAY
MOTUS
MOBILIS - IMMOBILIS

Horaire : à partir de 19h00

En avril dernier, Eclairages et le Batofar vous invitaient à
découvrir « Part.2 », un concert spatialisé de Vadim Vernay. Après
« Part.1 », première résidence centrée sur les musiques électroniques,
l’artiste s’était confronté aux expérimentateurs sonores de Motus pour
créer, au cœur du navire, un spectacle immersif.
Cet automne, ne manquez pas l’aboutissement de cet ambitieux projet !
Evénement interactif exclusif, aventure sensorielle inédite et
ludique, « Résidence(s)³ Part.3 » est le fruit d’une rencontre entre
trois univers artistiques : musiques actuelles, musiques acousmatiques
et arts numériques.
Dans les multiples espaces du navire, « Twenty-four hours » - voyage
sonore et visuel spécialement écrit par Vadim Vernay dans le cadre de
ce projet - sera spatialisé par Motus et réinventé par la Compagnie Mobilis-Immobilis. Entre multidiffusion audio, murs vidéo, capteurs
numériques et dispositifs interactifs, c’est une expérience unique qui
vous est ici proposée.
En stimulant simultanément votre vue, votre ouïe ou votre toucher,
en développant un environnement multimédia encore jamais vu au Batofar,
les artistes vous invitent à plonger au cœur de l’œuvre. Et à en
devenir acteur car vos déambulations dans cette installation géante
transformeront les images et les sons en temps réel.

Les occasions de s’évader sont trop rares ; celles de prendre la main également. Ne les laissez donc pas passer !
Autour de la création, Motus vous proposera également de
découvrir les pièces acousmatiques* de sculpteurs de sons tels que
Francis Dhomont, Bernard Parmegiani ou Tomonari Higaki.



* L’acousmatique est un art sonore. Les œuvres qui en sont issues sont des œuvres de support : elles ne se manifestent que par la lecture du support sur lequel elles sont enregistrées, fixées dans une forme définitive. Ce support est au musicien acousmatique ce que la pierre est au sculpteur, la toile au peintre, l’épreuve au photographe, la pellicule au cinéaste. Comme le sculpteur son matériau, il taille dans la matière des sons, il construit, il détourne, souvent. Comme le peintre ses couleurs, il juxtapose, il mélange, il transforme, il compose.
Comme le photographe, il saisit, il cadre, il éclaire, il surimprime. Comme le cinéaste enfin, il régit le temps, il crée le mouvement, il monte, il oppose, jouant de la répétition et de l’attente, de la continuité et de la rupture, de la fluidité et du heurt. Comment ? À partir d’un matériau initial : le son, au sens le plus large du terme.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement