This page is not available in your language, please, choose yours

The slits + ebony bones + les bunnies + 586

Publié le 1 janvier 2008
THE SLITS + EBONY BONES + LES BUNNIES + 586

Infos pratiques

Le... 26 avril 2007


23, rue Boyer
75020 Paris 20

THE SLITS



En 1976, dans le sillage direct de Siouxsie et Nina Hagen, une formation punk en dreadlocks, jupons et chapeaux sort des flammes allumées par les Sex Pistols. Les Slits, menées par Ari Up, sont invitées chez John Peel, jouent en première partie des Clash, sont accompagnées de Budgie, (des Banshees) à la batterie et comptent même parmi leurs choristes une jeune fille du nom de Neneh Cherry. Leur étrange fusion de punk et de dub, leurs pochettes scandaleuses et leur inoubliable reprise de I Heard It Through The Grapevine en font rapidement un groupe culte. Elles sont aujourd'hui une référence majeure pour tout le rock féministe et plus, du Tigre à Ebony Bones en passant par Chicks on Speed et les Plasticines. Après 25 ans d'absence, Ari Up, dont les miaulements hystériques n'ont pas pris une ride, et Tessa Pollit, reforment enfin les Slits, mêlant toujours aussi curieusement punk old-school et dub exotique, pour le retour le plus attendu et excitant des héroïnes de l'ère punk.



THE BUNNIES



Des lapins, encore des lapins. Nos deux Bunnies vont se cacher toute la soirée dans l'escalier, derrière le bar ou aux toilettes, sortir de leur trou et se mettre à hurler au mégaphone compos et reprises des Buzzcocks, Undertones, Jam, Ramones ou Clash, avec juste une guitare et une boîte à rythmes. Roman-photo live à l'appui et grandes oreilles de rigueur, attention ça va sauter.



EBONY BONES



Ouvrez grand les yeux et les oreilles, Ebony Bones va vous en mettre plein la tête. Difficile de savoir où l'on est, entraînés dans le tourbillon punk tribal d'une fanfare carnavalesque et magnifique, une grand-messe chaotique comme une danse sacrée célébrant la musique, le sexe ou la prochaine jeune fille sacrifiée à King Kong. Ebony Bones ne ressemble à rien de connu, ou alors à un croisement futuriste et explosif entre The Go! Team, Björk, les Slits et Yma Sumac. La petite Ebony n’a que 23 ans mais s’annonce déjà comme une grande prêtresse de la scène underground, et s'apprête à tout détruire sur son passage.



586



Pour commencer la soirée en beauté, une petite surprise qui pourrait s'avérer une révélation. Les 5 Anglais de 586 offrent un cocktail délicieux entre la joyeuse furie adolescente de BIS, la bubble-punk comique de Gravy Train!!!, les synthés festifs des B-52's et la pop déjàntée des Sugarcubes, rien que ça. Les multi-instrumentistes Deborah et Steve se chapardent constamment la vedette à l'écriture et au micro, soutenus par les harmonies vocales et la basse de Samantha, les percussions et la guitare de Simon et la batterie de Grant. Ne retenez plus qu'un numéro, 586 est en passe de devenir incontournable.





à 19h30
20 euros

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement