This page is not available in your language, please, choose yours

Olaf Hund - Release Party + Cocoshaker + Pink Noise Party au Bus Palladium

Publié le 2 octobre 2012
Olaf Hund - Release Party + Cocoshaker + Pink Noise Party

Infos pratiques

Le... 11 octobre 2012
à partir de... 21h


6 rue fontaine
75009 Paris 9

6 euros

Release Party de l'album "Music Is Dead" le Jeudi 11 Octobre 2012 à 21h au Bus Palladium. Entrée 6€.

CD, Vinyles & Goodies disponibles sur place. Le prix de la place sera déduit de vos achats.

Le Bus Palladium, 6 rue Pierre Fontaine 75009 Paris. Métro Pigalle (ligne 2 et 12). Bus 74 arrêt Pigalle-Chaptal.

"Music Is Dead" est disponible sur :
Itunes: http://itunes.apple.com/fr/album/music-is-dead/id560933787
Bandcamp: http://olafhund.bandcamp.com/album/music-is-dead
Fnac.com: http://musique.fnac.com/a4242460/Olaf-Hund-Music-is-dead-the-series-CD-album
Amazon: http://www.amazon.fr/MUSIC-IS-DEAD-THE-SERIES/dp/B0089YZSVA/ref=sr_1_8?ie=UTF8&qid=1348142783&sr=8-8

LINE UP :

COCOSHAKER
Cocoshaker est Disco Punk. Influencé par James Murphy et The Rapture en restant un peu riot girl au fond de son cœur de palmier. Ici, on laisse tomber les machines et on donne plus de pouvoir à la batterie, on refroidit un peu le rock avec des nappes de synthés et on danse.

OLAF HUND
Il s’est fait connaître en tant que musicien Electro en 1999, au début de la French Touch. Mêlant humour, mélancolie et tristesse, il crée des univers musicaux inclassables et représente «l’anti-french-touch». Il développe alors son Label Musiques Hybrides, chez Virgin en France et en indépendant à l’étranger.
Music Is Dead, son nouveau projet solo, est une série de EP. Jonglant avec l’absurde, le cynisme et l’intime, Hund réveille les morts en chantant une partition post-punk pour guitare et électronique donnant un nouveau souffle à l’Electro-Pop. Mémoires d’un garçon de la old school qui a vu mourir l’âge d’Or du disque. Olaf Hund se définit comme un artiste post-électronique.

PINK NOISE PARTY
Un mélange de sonorités glaciales venues de la new wave, de ritournelles pop qui s’impriment au fer rouge et de discotronic caractérise l’électro-rock déjanté du trio parisien Pink Noise Party. On y reconnaîtra la vibe retro de Roxy Music, le glam des Human League ou le fog mancunéen de New Order et IAMX. Sur scène, le groupe dégage une sensualité singulière, emmené par un chanteur protéiforme, violoniste classique devenu physicien quantique puis activiste dadaïste. Le groupe sort son premier EP à l’automne 2011, enregistré et mixé à Londres par Robert Harder, un collaborateur de Soulwax, Squarepusher et White Rose Movement.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement