This page is not available in your language, please, choose yours

Agent Side Grinder + Von Pariahs au Café de la Danse

Publié le 29 janvier 2013
Agent Side Grinder + Von Pariahs

Infos pratiques

Le... 20 mars 2013
de... 19h30 à... 22h30


5, Passage Louis Philippe
75011 Paris 11

16 euros

LE CAFE DE LA DANSE & ZOUAVe SPECTACLES présentent AGENT SIDE GRINDER + VON PARIAHS

AGENT SIDE GRINDER
Lors de la sortie de l'album Irish Recording Tapes en 2010, la voix de crooner apocalyptique du chanteur Kristopher Grip a été aussi utile pour attirer l'attention des blogs et medias spécialisés que leurs performances live étonnantes, pendant lesquels krautrock et post punk se fondent dans une proto electro gothique doublé d'un sens maîtrisé de la new wave, et qu'un préposé aux effets passe à la main (et... en gants blancs) dans un magnéto bricolé des bandes de nappes industrielles de leur cru. “L'un des quelques groupes les mieux placés pour gérer l'héritage de Joy Division” entends-t-on alors chez Vice.
L'absence de compromis dans la musique du groupe suédois Agent Side Grinder s'exprime autant par les moyens (utilisation exclusive et presque paranoïaque d'instruments analogiques, de bandes magnétiques, de machines et de circuits imprimés confectionnés maison) que par la fin (un genre qui puiserait chez Joy Division ou Einsturzende Neubaten sa noble noirceur)
Ce nouvel album Hardware continue l'épopée underground de ce quintette atypique, en faisant la part belle à des mélodies qui ne vont pas sans rappeler Depeche Mode, dans une posture romantique et sombre. L'influence des maîtres Kraftwerk est également très présente sur cet album rythmique et retro futuriste (de fin du monde).

VON PARIAHS
Nés à l’aube des années 90, au sein de l’hexagone - exception faite du chanteur natif de Jersey (UK), les six garçons des Von Pariahs sont de véritables petits- enfants du rock, issus d’une génération à qui la Toile a permis d’ingurgiter et de digérer 60 ans de rock’n’roll et d’expérimentations musicales tant organiques qu’électroniques... Un infini champ des possibles qui leur permet aujourd’hui de régurgiter un son si singulier. Pas la pâle resucée du son 80’s marquété qui inonde les ondes, mais bien l’aboutissement éclairé d’une maturation somme toute rapide qui, débutée en 2009 sous l’égide du garage 60’s, du punk façon Stooges et du rock actuel à la Strokes ou Arctic Monkeys, les amène aujourd’hui à nous servir un brûlot à la fois post-punk, cold wave, shoegaze... se rapprochant de figures majeures comme Echo & The Bunnymen, The Cure ou Joy Division. Luz, fin gastronome rock, ne disait pas moins le contraire après les avoir vus en live, affirmant que Ian Curtis n’est pas mort, il se bourre la gueule a` Nantes avec le plus prometteur des jeunes groupes français les Von Pariahs, voix interpolesque et son Joy-Strokesien !!

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement