This page is not available in your language, please, choose yours

Showcase AuDen @Fnac Montparnasse

Publié le 6 mars 2014
Showcase AuDen

Infos pratiques

Le... 5 avril 2014
de... 16h à... 17h


136, rue de Rennes
75006 Paris 6

Gratuit

Le 5 avril prochain, la Fnac Montparnasse vous proposera un showcase de AuDen.

La Fnac Montparnasse vous invite à un showcase d'AuDen à l'occasion de la sortie de son premier album " Sillon ".

Il y a des chansons, parfois, qui évoquent des paysages. Des clairières ensoleillées ou de sombres sous-bois, des monts escarpés ou des vallées verdoyantes. Celles d'AuDen font irrésistiblement penser à des horizons marins. Après tout, la mer et l'amour, c'est pareil : mêmes flux et reflux, mêmes vagues déchaînées, mêmes ressacs et remous. Des sentiments tempêtueux qu'AuDen (traduction poétique de son prénom Adrien en gaëlique) connaît bien, puisqu'il est né sous les cieux bretons, il y a un quart de siècle. Et que ses chansons, qu'il dévoile dans un premier album, reflètent avec une maîtrise déjà digne des meilleurs navigateurs de la rime lyrique et des harmonies aventureuses. Un album intitulé " Sillon ", comme la plage malouine d'où l'on peut voir le tombeau de Chateaubriand et deviner les côtes anglaises. " Sillon " aussi, comme celui que l'on creuse au rythme du temps qui passe. Un album qui fleure bon les grands espaces et le grand large, et embrasse ce vertigineux désir d'évasion qui anime son auteur.

Originaire de Dinan, AuDen a débuté la guitare par hasard, sur un instrument à deux cordes prêté par un copain. A l'adolescence, c'est d'abord vers l'électro qu'il se tourne, jusqu'à ce que la découverte de la planète folk lui donne envie de se remettre à la guitare... cette fois à six cordes. Pas question de faire des reprises, ce sont ses propres chansons qu'il veut écrire et interpréter, encouragé par l'admiration qu'il porte à l'époque à certains textes de Damien Saez, de Bertrand Belin ou du rappeur Rocé.

En janvier 2010, il fait ses premiers pas sur scène en première partie de Tété puis de Mike Ibrahim. Tout va alors très vite, quelques maquettes atterrissent sur le bureau de Jean-Louis Brossard (programmateur des Transmusicales) et, deux mois après, le voilà programmé au festival des Transmusicales de Rennes. Il est remarqué par un grand éditeur et rencontre celui qui va devenir son réalisateur et mi : Olivier Coursier, l'âme musicale du duo Aaron. Ensemble dans le huis clos d'un studio parisien, ils vont élaborer ce qui deviendra peu à peu le premier album d'AuDen, dont le mixage final a été concocté par Antoine Gaillet (Julien Doré, Herman Düne, Elephanz).

Il y a des chansons, disait-on, qui évoquent des paysages. Celles d'AuDen, intenses et ardentes, devraient trouver sans peine leur place, dans un univers qui réunirait aussi bien Bashung que Christophe, le gwerz breton que le folk de Bon Iver. Une place à prendre, une place à part.

L’événement est gratuit et en accès libre (dans limite de la capacité du lieu)

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement