This page is not available in your language, please, choose yours

Racha arodaky, piano

Publié le 1 janvier 2008
Racha Arodaky, piano

Infos pratiques

Le... 15 juin 2006


17 bd de Strasbourg
75010 Paris 10

«Racha Arodaky a réalisé dans son disque Scriabine un parcours qui nous fait oublier qu'il s'agit de pièces regroupées par cycles. La réussite est d'autant plus surprenante qu'elle ne se concentre que sur les pièces du romantisme lyrique et non sur les ultimes partitions des opus 67 et 74. Face à ce défi, elle témoigne d'un tempérament créatif, inventant là ses propres couleurs, traduisant ce Scriabine en dehors d'une école spécifique. On oublie les traditions françaises et russes pour ne découvrir qu'un nouveau parcours d'interprète. On écoute ainsi de bout en bout la fausse indolence de ce récital, une diction parfaite dans les plus infimes pianissimi. Assurément une artiste qui rejoint les grands interprètes de ce répertoire.»







Stéphane FRIEDERICH – « Classica » (Recommandé par Classica, Décembre 2003).



«Racha Arodaky en profite, en donnant une intensité maximale à son interprétation, pour nous éblouir de quelques traits virtuoses, dans les tempos lents, on retrouve ce très rare romantisme mystique que Schumann atteignait seul auparavant, chaque note tintinnabulant comme une goutte de tendresse compassionnelle délicatement déroulée par l’interprète, pianissimo.»







Jacques AMBLARD – « Le Monde de la Musique » (****, Décembre 2003).



«Racha Arodaky apporte à ses pages rêveuses une franchise à laquelle d’autres préféreraient la délicatesse; mais cet art tout en nuances, n’exclut ni le lyrisme, ni l’émotion. Citons les préludes op. 15 n° 1 et 4 légers et précis, le prélude op. 15 n° 5, sans lourdeur aucune, pudique et nonchalant. On recommandera par conséquent chaleureusement ce disque de belle facture à ceux qui souhaitent mieux connaître ce corpus au charme hypnotisant, de haute tenue mélodique et harmonique.»







La revue du Chirurgien-Dentiste de France (18-25 Décembre 2003).



«Racha Arodaky fait sonner comme personne les opus de jeunesse du compositeur russe, sans jamais céder à un trop facile brio. Sa lecture ressemble à son piano : loin du spectaculaire éclatement d’un bordeaux qui, après l’épate, ne fait que ressembler à celui que l’on cultive sur la parcelle d’à côté, à des kilomètres à la ronde, elle est raffinée et secrète comme un vieux bourgogne



qui entretient la découverte et l’élévation sans se livrer.»







Philippe DEMEURE – Club DIAL (Choc du mois, Mars 2004).



«Racha Arodaky joue ces préludes sur un nouveau et flamboyant Steingraeber avec beaucoup de finesse et un brio éclatant. Trois découvertes : oeuvre, pianiste, piano.»


Concert à 21h



12 euros (étudiants, chômeurs, seniors), 9.5 euros pour les enfants de moins de 12 ans.



Etudiants ! Si vous prenez vos places au Crous de Paris,



vous bénéficierez du tarif à 7 euros sur presque tous nos concerts !




15 euros

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement