This page is not available in your language, please, choose yours

Un vent de jazz souffle sur l'alhambra avec youn sun nah

Publié le 16 décembre 2010 Par Caroline J.
Youn Sun Nah

Elle est une des révélations jazz de ces derniers mois. La jeune coréenne Youn Soun Nah montera sur la scène de l'Alhambra le 17 mars 2011.

Sa voix est troublante, son jeu tout en nuances et subtil lui donne la possibilité d’être d’une grande douceur mais aussi d’affirmer une incroyable puissance dans ses éclats de voix.

Exceptionnelle improvisatrice, elle possède une importante palette de timbres et de couleurs et maîtrise parfaitement le scat. Elle a ce don rare, une fluidité de tous les instants.

Youn Sun Nah touche droit au cœur. Une artiste capable de jeter des passerelles musicales et humaines entre les continents, de créer son art vocal en toute liberté et avec tous les publics.

C'est dans l’Orchestre symphonique de Corée que Youn Sun Nah démarre sa carrière. De formation plutôt classique donc, elle va petit à petit se diriger vers la chanson française et le jazz grâce notamment à un concours de la chanson française organisé par l’ambassade de France en Corée. L'heureuse gagnante remporte un séjour de plusieurs mois en France. En 1995, Youn Sun décide ainsi de s'installer dans la ville lumière, pour notamment étudier le jazz.

Elle commence alors petit à petit sa carrière de chanteuse de jazz dans les clubs parisiens en 1996 et 1997.

Puis Youn Sun Nah gagne plusieurs récompenses : Festival de Jazz de Montmartre (1998), prix de soliste au Concours national de jazz de la Défense (1999), artiste jazz de l'année 2003 en Corée, puis élue "Révélation Jazz" en 2005 à Juan-Les-Pins. En avril 2006, elle se produit pour la première fois, avec son quintet, au New Morning à Paris.

Aujourd'hui célèbre dans son pays d'origine mais aussi dans l'Hexagone, l'artiste se partage entre la France et la Corée, où elle a créé sa propre maison de production « Bis Music ».

Elle se produit régulièrement, d'une part en duo piano-voix avec le pianiste allemand Frank Woeste, et d'autre part avec ses partenaires du Quintet Youn Sun Nah 5, à savoir Benjamin Moussay au piano, David Neerman au vibraphone, Yoni Zelnik à la contrebasse et David Georgelet à la batterie. Notons cependant que ce dernier a cédé la place à Laurent Robin à partir de l'été 2006.

Youn Sun Nah à l’Alhambra, le 17 mars 2011

Horaire : 20h

Tarif : 28 €

Réservations!


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement