This page is not available in your language, please, choose yours

Compte-rendu de concert : phoebe killdeer & the short straws + our broken garden + the tearist au di

Publié le 1 avril 2011 Par Caroline J.
Phoebe Killdeer & The Short Straws

Infos pratiques


75 rue des Martyrs
75018 Paris 18

Pigalle

Le duo électrisant de The Tearist, la douceur des Danois de Our Broken Garden et enfin les prodigieux rockers de Phoebe Killdeer & The Short Straws étaient hier soir, jeudi 31 mars, sur la scène du Divan du Monde à l’occasion de l’édition 2011 des Femmes s’en mêlent. Une date événement que Sortiraparis a bien pris soin de noter dans son agenda pour vous faire un petit compte-rendu !

Pour celles et ceux qui débarquent et qui auraient manqué un épisode, sachez que le Festival des Femmes s’en mêlent a posé ses valises dans la capitale depuis le 23 mars dernier pour vous initier à la culture rock au féminin. Après Lail Arad, The Pack A.D et avant la soirée de clôture du festival, prévue le 1er avril à la Machine du Moulin Rouge, Sortiraparis avait rendez-vous avec la dernière soirée programmée au Divan du Monde.

Et le début de la soirée commence dès 19h30 avec le duo américain de The Tearist. Véritable ovni musical, débarquant tout droit de Los Angeles, le groupe a su faire danser la salle du Divan Du Monde, qui se remplissait petit à petit, grâce à un style électro-trash incontestablement efficace et puissant. Et pour cause, Yasmine Kittles donne tout à chaque bouffée d’air et fait exploser sa voix rauque. Aussi agile avec le micro qu’avec ses pieds, Yasmine saute, s’accroupit, gesticule sur scène sans cesse, nous donnant presque le tournis. Véritable pile électrique, son complice William aux claviers et platines n’est pas mal dans le genre non plus.

Après un set d’environ 40 minutes, changement de plateau, changement d’atmosphère et changement de style avec la douceur des Danois de Our Broken Garden. Cette fois-ci, il faut fermer les yeux et se laisser bercer par le son et le style très nordique de ces quatre musiciens, aux influences plutôt planantes à l’instar de Sigur Ros et de Beach House. La chanteuse, Anna Bronsted, sait comment nous apaiser en quelques notes à peine, et ça, ça fait vraiment du bien.

Vient ensuite et enfin le groupe que tout le monde attend avec impatience, celui de l’exceptionnelle Phoebe Killdeer. Cette fois-ci, la belle n’est pas accompagnée de ses acolytes de Nouvelle Vague mais plutôt de ses musiciens de The Short Straws. Le groupe est venu présenter quelques titres du nouvel et prochain opus de la formation, à paraître très prochainement.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore l’artiste, on peut se demander si la chanteuse a vraiment le rythme dans la peau, aux vues de son immobilité sur le premier titre joué au Divan. Mais ce serait mal la connaître car Phoebe Killdeer est le genre d’artiste à tout donner sur scène. La preuve, dès le second morceau, et pieds nus, Phoebe commence à s’agiter au son des basses et à entrer en transe ; une sensation qu’elle ne lâchera pas tout au long de son set. Avec son incroyable voix, façon Janis Joplin, Phoebe ravit, sans surprise, le public du Divan du Monde, allant même obtenir le précieux rappel !

Encore une bonne soirée qui s’achève avec les Femmes s’en mêlent – photos à l’appui – alors ne manquez pas l’ultime soirée du festival, ce soir, le 1er avril 2011, à la Machine du Moulin Rouge.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement