This page is not available in your language, please, choose yours

Report : benjamin biolay en rencontre à la fnac

Publié le 15 juin 2011 Par Caroline J.
Benjamin Biolay

Infos pratiques


26-30 avenue des Ternes
75017 Paris 17

A l’occasion de la sortie du film de Katia Lewkowicz, "Pourquoi tu pleures ?" où Benjamin Biolay tient le rôle principal, mais aussi de la bande annonce du long-métrage, composée par l’artiste, le dandy français était en rencontre exceptionnelle le mardi 14 juin, à la Fnac des Ternes. Pendant près de trois quart d'heures, le chanteur s’est prêté au jeu des questions-réponses d’un journaliste mais aussi du public. Sortiraparis vous en offre un petit compte-rendu.




1/ Le 15 juin prochain, sortira sur nos écrans "Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz. Tu avais déjà joué auparavant mais est-ce ton premier vrai rôle populaire ?

Pas populaire. Dans "Pourquoi tu pleures?", c’est un vrai rôle construit, il y avait beaucoup de partenaires, beaucoup de dialogues. Mais c’est vrai que c’est la première fois que j’ai l’impression d’avoir un premier rôle. Et le fait que ça sorte en salle, ça crée une pression supplémentaire, parce que les gens d’Arte sont pas des tarés de l’audimat.

2/ La particularité de ce film c’est qu’il y a un disque. Alors que d’habitude tu faisais soit l’acteur, soit le musicien, notamment pour Arnaud Viard où tu faisais la BO de « Clara et moi ».

Oui et d’ailleurs c’était la seule vraie bande originale que je comptais faire. Après, il m’est arrivé de temps en temps d’écrire des chansons, comme pour Maïwenn Le Besco.
Pour la bande originale de "Pourquoi tu pleures ?" c’est arrivé un peu par accident, pour des raisons d’abord budgétaires. La première chose que Katia m’avait dit c’est « je te préviens, tu ne feras pas la BO ». Et je lui ai dit, « ça tombe bien, je ne te ferais pas la BO ». Mais dans le film, il y a une scène où Sarah Adler doit chanter dans un cabaret et on avait absolument plus de budget pour avoir une chanson coexistante. J’ai donc écris une chanson pour cette scène spécifique. Puis la monteuse, pendant qu’elle faisait l’ours, ce qu’on appelle la première version d’un film, mettait souvent soit des petites notes de guitares, soit un peu de voix et Katia m’a dit, « ce serait bien que tu fasses ces sons ». Et j’ai dit « ok, mais je les fais avec un ami musicien », et puis l’aventure est partie de là et je me suis laissé un peu aller…

3/ C’est donc "L’homme de ma vie", la chanson interprétée par Sarah Adler, qui a fait découler le reste ?

Je n’arrivais pas à composer à l’écran en voyant mon image, c’était pas du tout inspirant. J’ai donc commencé par reprendre la chanson d’Enrico Macias, que Katia avait synchonisé dans le film et puis après je me suis dit que le film aurait pu s’appeler « Le bonheur mon cul », donc j’ai écris cette chanson. Je me suis laissé aller à imaginer une chanson frère-sœur avec Emmanuelle Devos, "Pourquoi tu pleures?". J’ai pris beaucoup de plaisir à faire ces chansons, inspirées de mon personnage. Ce n’est pas écrit comme d’habitude, c’est plus naïf, parfois plus niais, plus premier jet, peut-être plus rigolo.

4/ Certains titres d’ailleurs auraient pu être sur l’album de "La Superbe", comme « Pas la forme » par exemple ?

Oui, « Pas la forme » effectivement, mais arrangé différemment ou Amadou et Mariam, que j’adore. Avant je n’osais pas faire de reprises mais là j’ai eu beaucoup de plaisir.

5/ Et justement la reprise d’Amadou et Mariam. C’est une idée de toi ou de Katia sur le tournage ?

Non, Katia, je n’arrêtais pas de l’emmerder tout le temps avec cette chanson. Je disais tout le temps, « Enrico, c’est super, mais ça devrait être ça le générique de fin ». Et du coup, comme cette chanson incarne cette période de ma vie où je tournais, j’ai eu envie de la faire, mais de la faire très vite. Je ne voulais pas essayer de la faire mieux, parce que ça n’existe pas déjà. Quand on fait une cover, soit on fait un truc assez cool, soit on fait un truc complètement raté, mais on fait rarement mieux. Moi j’adore cette chanson, j’ai toujours trouvé ça agaçant d’entendre les gens la fredonner en imitant Michel Leeb.

6/ Comment as-tu vécu le fait aussi de travailler avec des actrices comme Emmanuelle Devos et Nicole Garcia ?

C’est le même saut dans le vide que de se retrouver en studio avec Françoise Hardy. C’est impressionnant mais après si le courant passe et que le dialogue de musicien ou d’acteur s’installe sans hiérarchie, sans chercher à mettre l’un et l’autre à l’épreuve, ça se passe tout seul. C’est toujours plus dur et flippant à imaginer qu’à vivre.

7/ Et Emmanuelle Devos, tu l’as fais aussi chanter sur ce disque ? C’était sa première expérience ?

Non, elle a déjà chanté dans une pièce de Christophe Honoré, je crois, une chanson d’Alex Beaupain. Et c’était marrant de voir à quel point cette immense actrice qui, sur un plateau, maîtrise absolument tout, est arrivée dans un studio dans un état de semi coma.

8/ Et l’album, tu l’as enregistré pendant le tournage ?

Oh non, très sincèrement, je n’aurais jamais eu la force physique de le faire puis pendant tout le tournage j’ai pas fait une note de musique à part le moment où j’ai du écrire la chanson pour Sarah. Mais quand je joue, je n’ai pas du tout envie de faire de la musique, je suis tellement concentré sur mon truc, mon texte, que je n’arrive pas à composer.

9/ Et musicalement, tu travailles actuellement, ou peut-être que c’est fini, au Canada avec Isabelle Boulay ?

Oui, on va finir ça, c’est un album très particulier qui va surprendre énormément les gens. Isabelle est une personne que je connais beaucoup, qui a commencé dans la variété et qui, c’est un secret pour personne, était dans un système très à l’américaine avec un manager archi présent, une espèce de colonel Parker qui choisissait les chansons, les vêtements, la coupe de cheveux… Un jour, elle a dit stop et là elle a décidé de faire son disque, tel qu’elle l’aurait fait si elle n’avait pas eu ce showbizz très à l’américaine. Donc ce sont des chansons de Murat, de moi, de Julien Clerc, de Daniel Lanois… On a une participation de Dolly Parton et des musiciens de Neil Youn, de Daniel Lavois aussi. C’est un album de haute voltige, mi-anglophone mi-francophone.

"Pourquoi tu Pleures?", musique inspirée du film, composée et interprétée par Benjamin Biolay, disponible depuis le 14 juin (Naïve)


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

6 commentaires

  • Avatar de iParis

    iParis le 03/07/11 à 09h51

    (message supprimé)

    bien sûr mais Emmanuelle Devos et "sa fille" nous offrent quelques moments très réussis.

  • Avatar de lizabel

    lizabel le 02/07/11 à 18h27

    Le film est vraiment d'une platitude infinie!

    SAP avait bien senti puisque le film n'a pas été répertorié ;-)

  • Avatar de lizabel

    lizabel le 02/07/11 à 18h20

    (message supprimé)

    J'ai cet avis là . J'ai aussi retrouvé avec un certain plaisir Nicole Garcia même si son jeu (son rôle? ) était un peu trop hystérique mais on peut oublier d'aller voir ce film surtout quand on a plus le prétexte de la fête du cinéma.

  • Avatar de claramaria

    claramaria le 02/07/11 à 18h00

    (message supprimé)

    Oui, en effet, le jeu d'Emmanuelle Devos est toujours aussi juste et sensible. Cela ne suffit malheureusement pas à sauver le film.

  • Avatar de iParis

    iParis le 02/07/11 à 16h24

    Le film est vraiment d'une platitude infinie!

    j'y ai remarqué la prestation d'Emmanuelle Devos.

  • Avatar de claramaria

    claramaria le 02/07/11 à 13h06

    Le film est vraiment d'une platitude infinie!

L'AGENDA

Annoncez votre événement