This page is not available in your language, please, choose yours

Report : solidays 2011, jour 2

Publié le 26 juin 2011 Par Caroline J.
Solidays 2011 : Report du samedi 25 Juin

Infos pratiques


Route des Tribunes - Bois de Boulogne
75 Paris

Plus de monde, plus chaud, plus festif... La seconde journée du Festival de Solidays a été marquée par la performance très rock de Shaka Ponk, la douceur de Morcheeba ou encore le reggae du talentueux Patrice. Retour sur ce samedi 25 juin 2011 à l’Hippodrome de Longchamp.

Pour cette seconde journée de Solidays, le soleil et la chaleur se sont invités sur la pelouse de l’Hippodrome de Longchamp, faisant ainsi la joie de certains et l’enfer des autres. Les plus courageux en ont profité pour enlever le haut et ainsi faire bronzette, allant même jusqu’à être marqués par des coups de soleil certains à la fin de la journée. Les autres tentaient, tant bien que mal, de s’hydrater aux fontaines à eau ou aux buvettes, provoquant notamment des files d’attente interminables aux toilettes...

Chapeaux, lunettes de soleil et crèmes solaires étaient donc au rendez-vous de cette seconde date. Une deuxième journée qui semble avoir attiré plus de monde que la veille, compte-tenu de la foule qui gravitait aux quatre coins du site.

Résultat ? Difficile pour les festivaliers d'aller d'un point à un autre. Mais heureusmeent pour eux, ils ont une idée bien précise des concerts qu’ils veulent voir. Si certains optent pour les Ogres de Barback, dès 19h, avec leur style plutôt festif de chansons bien à eux, d’autres choisissent de se diriger vers le Dôme pour danser au rythme du rap de Keny Arkana.

Avec son haut jaune et son jogging rouge, la jeune artiste ne se laisse pas démonter par la foule qui lui fait face et assure une incroyable prestation scénique. Du haut de ses 29 ans, Keny Arkana nous livre sa « rage », repris en cœur par les fans.

On quitte la scène du Dôme pour rejoindre celle de Paris et le style plus doux et relaxant de l’australien de John Butler Trio. Il est 20h et certains festivaliers commencent déjà à fatiguer. Allongés sur la pelouse, ils se laissent bercer par les mélodies alliant à la fois le blues et le reggae.

Changement d’ambiance, dès 21h, avec, d’un côté Moriarty et son univers très intimiste. Leur décor, leurs valises sont bien là et leurs fans aussi. Des fans qui, pour certains, attendent avec impatience le tube, baptisé « Jimmy », alors que les autres se laissent transporter par la mise en scène et la voix de Rosemary.

Au même moment, les Shaka Ponk envahissent la scène Bagatelle à coup de riffs et de beats. L’ambiance y est beaucoup plus électrique et dansante. Certains n’hésitent d’ailleurs pas à slamer dans le public.

Avec leurs effets de lumière, leur écran, leurs déguisements et leurs petits cris de singe, les Shaka Ponk ont véritablement mis le feu au festival grâce à un style rock très efficace et euphorisant.

On passe ensuite du rock au reggae avec le très talentueux Patrice qui plonge le public, dès 22h, dans une ambiance festive. Avec son énergie et sa voix, l’artiste parvient à faire lever certains festivaliers, fatigués de leur journée, et même à les faire danser.

Si certains trouvent encore l’énergie pour continuer à bouger et à gesticuler en allant voir, sous le Dôme, dès 23h, Stromae, d’autres préfèrent retourner à Bagatelle pour se laisser bercer par la douce voix de Skye Edwards de Morcheeba. Emotions garanties.

Pour la suite, Ebony Bones ! et Asian Dub Foundation assureront le show.

Tout comme les artistes prévus ce dimanche 26 juin avec la présence des Têtes Raides, d’Iam ou encore de Moby.

Découvrez les photos en cliquant ici !

Crédit Photos : Caroline Jolivet


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement