This page is not available in your language, please, choose yours

Report : festival fnac live avec selah sue, florent marchet et catherine ringer

Publié le 25 juillet 2011 Par Caroline J.
Cyril Mokaiesh sur le Parvis de l'Hôtel de Ville - Festival Fnac Live

Infos pratiques


Place de l'Hôtel de ville
75004 Paris 4

Après quatre jours de concerts gratuits sur le Parvis de l’Hôtel de Ville, le Festival Fnac Live a donc baissé le rideau, hier, dimanche 24 juillet. Pour clôturer ce festival, Catherine Ringer était là tout comme Selah Sue ou encore Florent Marchet. Retour sur cette dernière soirée remplie, une fois encore, de joie et de bonne humeur.

Le Parvis de l’Hôtel de Ville accueillait, hier, dimanche 24 juillet, la toute dernière soirée de concerts gratuits du Festival Fnac Live. Une première édition réussie pour Fnac Live, qui est parvenu à drainer plus de 60 000 personnes en 4 jours ! Et pourtant rien n’était gagné, vu les conditions climatiques de ces derniers jours...

Mais c'était sans compter sur la programmation exceptionnelle du festival. Après le rock énervé de Mademoiselle K, le hippie funky de Brigitte, la voix transcendante de Asaf Avidan, la folie douce de Nadeah, la folk intimiste de Moriarty, le talent du génie Chilly Gonzales ou encore la nostalgie suscitée par Christophe, le Festival Fnac Live recevait, entre autre, ce dimanche 24 juillet, la Belge Selah Sue, le français Florent Marchet ou encore l’immense Catherine Ringer.

Mais place tout d’abord, peu avant 18h, à la découverte nommée Da Brasilians. Le groupe, originaire de Saint Lô, a donc eu droit à 20 minutes pour faire découvrir aux badauds leur style de pop musique, avec des influences à la Beach Boys.

Place ensuite à la belle et suave voix du guitariste, auteur et chanteur Bertrand Belin. A la tête de trois opus, dont le dernier en date, "Hypernuit", pour lequel il a d’ailleurs reçu le Grand prix du Disque de l’Académie Charles-Cros 2010, Bertrand Belin nous a bercé avec ses incroyables mélodies aux textes parfaitement bien écrits.

Sur scène, outre la formation classique, une violoniste et un contrebassiste sont même venus se joindre à l’artiste pour rendre ce set encore plus magique.

Dans la même lignée, Cyril Mokaiesh enchaîne. Considéré par les Inrocks comme une "valeur montante de la chanson française à forte tête et à forts textes", ce jeune artiste de 25 ans nous a effectivement dévoilé ce qu'il avait dans le ventre, dans la tête et dans la voix. Son titre, "Communiste" a fait l'unanimité auprès du public.
Un texte engagé, une mélodie entraînante et une voix accrocheuse font de Cyril Mokaiesh un artiste à suivre de très près ces prochains mois.

Changement radical d’ambiance avec la Belge Selah Sue et son reggae soul qui, il faut l’avouer, fut très entraînant. La preuve, le public semblait encore plus nombreux depuis la venue de la jeune artiste de 22 ans sur scène.

Les spectateurs se dandinent et se lâchent progressivement au son de son premier opus, "Raggamuffin", joué par les musiciens et porté par Selah Sue, qui ne peut contenir sa joie et son énergie sur scène.

On aurait pu croire que Florent Marchet allait faire retomber l’ambiance mais point du tout ! L’artiste français a parfaitement su retenir l’attention des spectateurs grâce à un incroyable set de 40 minutes où le chanteur nous a montré à la fois ses talents d’interprète mais aussi de compositeur.

Avec sa petite moustache, son pull sans manche à carreaux et son pantalon trop court, laissant percevoir ses chaussettes de couleur rouge, Florent Marchet a misé sur une belle mise en scène et des titres plus ou moins rock, comblant l’attente des festivaliers.

Avant de découvrir Catherine Ringer, le Festival Fnac Live a tenu à rendre hommage à Amy Winehouse, décédée tragiquement la veille. Le clip de "Back To Black" est donc diffusé sur l’écran géant du Festival, repris en cœur par beaucoup d’admirateurs et applaudi par l’ensemble des spectateurs.

Suite à cette séquence émotion, Catherine Ringer débarque sur scène, peu avant 22h. Très en forme, l’immense artiste n’a rien perdu de son timbre de voix et de son énergie.

Admirant, à plusieurs reprises, le monde venu la voir pour ce concert de clôture, Catherine Ringer enchaînera donc des titres de son dernier opus solo mais aussi les incontournables morceaux joués au côté de son cher et tendre complice, Fred Chichin, au sein des Rita Mitousko, comme "La Sorcière", "La Jalousie", "Le Petit Train" ou encore une interprétation exceptionnelle de "C'est comme ça", avec son fils Raoul Chichin, pour le solo de guitare.

Sur scène, Catherine Ringer, visiblement très à l’aise et heureuse de clôturer le festival, fait le show. Doigts d’honneur, grimaces et j’en passe… l’artiste française est de retour et nous le prouve pour notre plus grand bonheur!

Découvrez les photos du dimanche 24 juillet 2011,en cliquant ici !

Crédit Photos : Caroline Jolivet



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement