This page is not available in your language, please, choose yours

Camille s'offre une semaine au Café de la Danse

Publié le 15 novembre 2011 Par Pauline L.

La chanteuse Camille investira la scène du café de la danse pour une semaine, du 12 au 18 décembre 2011.

La chanteuse Camille est toujours attendue au tournant pour ses passages sur scène. C'est un peu là qu'elle s'est fait connaître, au moment de sa tournée pour l'album le Fil. Scènes de province, scènes parisiennes, festivals... Elle a tourné d'abord avec Nouvelle Vague, puis en solo. Alors on peut dire que Camille n'a pas peur d'investir la salle du Café de la Danse pour une semaine du 12 au 18 décembre 2011. Et le public n'a pas peur d'aller la voir : toutes les dates sont complètes. Deux sessions de rattrapage sont prévues, d'une part les 10, 11 et 12 mai 2012 au Trianon, et d'autre part aux Bouffes du Nord du 28 février au 17 mars 2012. Aux Bouffes du Nord, Camille interprétera le premier rôle de la pièce « La Dame de la Mer » dont elle a composé la musique et les chansons. Elle y jouera le rôle d'Ellida, une femme attirée par la mer. Une pièce qui mêlera musique et théâtre. Camille avait déjà commencé la rentrée sur scène, puisqu'elle était au couvent des Récollets pour présenter les chansons de son album Ilo Veyou début septembre.

La chanteuse a commencé sa carrière en 2002, avec son album Le Sac des filles, auquel elle a consacré son stage à l'Institut d'études politiques de Paris. L'album attire l'attention sur l'artiste, et elle se place directement en marge de la nouvelle scène française. Elle prend part au projet Nouvelle Vague avec Marc Collin et Olivier Libaux. Le groupe reprend des tubes de New Wave en version bossa nova. Des morceaux célèbres comme « Love Will Tear Us Apart », « I Melt With You » ou « Guns Of Brixton » subissent ce traitement. Camille chante sur quatre morceaux du premier album qui sort en 2004, et participe à la tournée estivale, qui passe par des festivals célèbres comme la Route du Rock, où elle séduit le public avec son originalité. C'est avec son deuxième album en 2005 que Camille devient réellement le nouvel espoir de la scène française. Elle donne un coup de pied dans la fourmilière pop française et offre ce disque concept au public. Le Fil est construit autour d'un fil conducteur, le « bourdon » : une note qui suit l'album du premier au dernier morceau.

La voix de Camille ressort d'une manière singulière sur le disque. Les seuls instruments présents sont la contrebasse et un clavier, un son particulièrement minimaliste qui va la définir pour le reste de sa carrière. Sur scène, le public découvre une personnalité forte et c'est ce qui va plaire particulièrement chez Camille : une singularité, un grain de folie. Elle réussit l'exploit de faire un tube, avec son single « Ta douleur », qui de premier abord ne semble pourtant pas du tout taillé pour les ondes. Elle gagne coup sur coup deux prix Constantin et deux Victoires de la musique, et son album se vend extrêmement bien. À la suite du Fil, elle sort un live au Trianon, et enchaîne avec une tournée à l'étranger.

En 2008, elle sort Music Hole, un album très différent, moins minimaliste que Le Fil, et critiqué de ce fait par certains. Mais Camille est dans une logique d'expérimentations, et il n'était pas question de reprendre les mêmes ingrédients que pour son deuxième album. Au Printemps de Bourges 2010, elle crée un groupe éphémère, « Les Françoises », avec Jeanne Cherhal, Emily Loizeau, Olivia Ruiz, La Grande Sophie et Rosemary de Moriarty.

À la rentrée 2011, en octobre, elle a sorti son quatrième album, Ilo Veyou, acclamé par la critique. Elle y recentre sa musique sur sa voix, créant des atmosphères poignantes qui devraient résonner entre les murs du Café de la Danse.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement