This page is not available in your language, please, choose yours

Puro Instinct au Point Éphémère

Publié le 28 novembre 2011 Par Pauline L.

Les deux sœurs de Puro Instinct, nouvelle sensation de l'indie rock, seront sur la scène du Point Éphémère ce soir, lundi 28 novembre.

C'est l'agence Super ! qui nous propose encore une fois de découvrir un nouveau talent. Après Veronica Falls il y a quelques semaines, elle nous emmène cette fois-ci, voyager avec Puro Instinct, nouvelle sensation dream pop américaine. Découverts par le génial musicien Ariel Pink, les Puro Instinct n'ont cessé de faire parler d'elles ces derniers mois. Il faut dire qu'au delà du son, les américaines ont aussi une histoire dont on se souvient : une fratrie qui se rejoint autour d'une passion pour l'indie rock, ça fait rêver et ça a surtout un petit quelque chose en plus pour la légende et la postérité.

Avec leur pochette un peu kitsch et leur son vintage, les Puro Instinct rappellent à première vue les Cocteau Twins. Les voix des deux chanteuses, Piper Kaplan (22 ans) et sa sœur Skylar (16 ans) ne sont d'ailleurs pas si éloignées de celle de la merveilleuse Elizabeth Fraser, elles ont la même fragilité mystérieuse. Le groupe est de toutes façons fortement affilié à la vague de dream pop des années 90. Leurs mélodies lancinantes rappellent aussi la mélancolie de groupes comme les Cocteau Twins, My Bloody Valentine ou Slowdive. Issue d'un autre monde et d'un autre temps, on ne pourra pas les accuser d'être passéistes, puisque leur musique est née des rêves et non d'une conjoncture musicale et sociétale particulière. Il n'y a plus vraiment de monde réel là où les sœurs Kaplan passent. D'ailleurs on ne serait pas étonnés si elles entraînaient le Point Éphémère avec elles dans leur dimension parallèle.

Leur premier disque, Headbangers in Ecstasy, est sorti en 2011 sur le label Mexican Summer, qui a sorti aussi d'autres artistes d'avant garde comme Oneohtrix Point Never, groupe qui fait parler de lui avec son nouveau disque « Replica ». Nommées Pearl Harbor au début de leur carrière, les deux sœurs ont abandonné les références historiques pour un nom plus cryptique, un Puro Instinct qui leur va plutôt bien. Puro instinct vient s'inscrire dans une série de groupes qui ravit l'indie pop, comme Real Estate, Beach House, Best Coast, Thee Oh Sees... Des groupes qui permettent de raviver l'idée d'une scène riche et indépendante.

Il y a de la beauté à l'état pure dans les gammes bourrées à la réverb des sœurs de Puro Instinct, mais il manque encore un petit peu de pratique et d'expérience. Espérons que leur tournée et que la découverte du live et du public les poussera dans d'autres sphères musicales, encore plus profondes. « Lost at Sea » et « Stilyagi » font partie des morceaux percutants du disque. Les guitares sont séductrices, les voix lancinantes, les chorus punchy. Ce que l'on mentionne souvent avec Puro Instinct, c'est les racines de la mère des meilleures amies de la chanteuse, d'origine Russe, qui s'est installée aux États-Unis après la fin de l'URSS. Les Puro Instinct en ont gardé une passion pour la Russie et pour la pop de l'Est. Les deux sœurs aiment aussi passionnément le jazz, le hip hop, et la musique classique, une influence que l'on retrouve dans l'aspect lyrique de certains morceaux de Headbangers in Ecstasy.

Niveau esthétique, les Puro Instinct se parent d'une ambiance très 80s, comme en témoigne le clip de Silky Eyes, single issu de leur album. Elles ont déjà tourné en Angleterre, et malgré des problèmes conséquents de matériel, elles ont fait chavirer les cœurs partout où elles sont passées. Si vous ne voulez pas être à la ramasse, c'est au Point Éphémère que ça se passe, le lundi 28 novembre ! Et on n'oublie pas de réserver ses places !

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement