This page is not available in your language, please, choose yours

Report Live : Feist au Zénith de Paris

Publié le 22 mars 2012 Par Caroline J.

Hier soir, Leslie Feist était de retour dans la capitale, près de 5 mois après son concert donné à l’Olympia en octobre dernier. Alors quels ont été les points de similitude et les points de divergence ? Réponse tout de suite car Sortiraparis a eu la chance d’assister aux deux shows !

Souvenez-vous, à l’automne dernier, Feist débutait sa tournée à l’occasion de la sortie de son nouvel album "Metals"… Toute fraîche et pimpante, très en forme, et surtout heureuse de retrouver son public français, après environ 4 ans d’absence, la chanteuse et musicienne canadienne nous avait livré un concert carré, dynamique, à la fois doux et entraînant ; bref, rien à redire !

Hier soir, sur la scène du Zénith de Paris, l’artiste semblait plus fatiguée, plus dispersée et surtout perturbée par cette salle. A dire vrai, nous aussi… Etait-ce un choix du tourneur ? De la maison de disque ? Nul ne le sait mais quoi qu’il en soit, le Zénith n’affichait pas salle comble, à tel point que la scène avait été avancée, réduisant considérablement la fosse.

Une configuration qui semblait perturber, à la fois, Leslie Feist mais aussi les spectateurs et fans qui n’étaient visiblement pas très à l’aise pour se lâcher sur une version plus rock de "I Fell it All" ou de "Past in Present". Et pourtant, les admirateurs de la chanteuse venaient de loin : Mexique, Floride, Europe du Nord, Canada… Oui, Leslie a profité de sa venue dans la capitale pour savoir s’il y avait beaucoup de parisiens et de quelles autres régions du monde venaient les autres spectateurs.

Du côté de la setlist, si l’artiste canadienne a eu l’audace de retravailler à nouveau certains de ses morceaux par rapport à son concert donné à l’Olympia en octobre dernier, la setlist restait quasi inchangée. Mais en même temps, on ne pas se plaindre puisqu’on a eu droit à une version originale de "Mushaboom", mais aussi de "Sealion" ou encore de "My Moon my Man".

Du côté des anciens titres, Leslie n’a pas oublié de nous envoûter avec "So Sorry" ou de nous faire aimer sur "Let It Die". Les trois choristes de Feist n’ont pas pu s’empêcher de danser un slow d’ailleurs sur scène. Car oui, Feist était, comme c’était déjà le cas à l’Olympia, accompagnée de ses trois et très talentueuses choristes féminines, qui ont eu droit à leur minute de gloire pendant le show, puisque Feist leur a laissé l’opportunité de dévoiler leur puissance vocale A cappella lors d’un morceau en trio.

Du côté des nouveaux morceaux, "Graveyard", "How come you never Go there" ou bien "A commotion" ont fait une nouvelle fois frémir le public, à tel point que l’artiste a été rappelée sur scène à deux reprises !

Deux rappels qui nous prouvent bien que, même si la fatigue est là après déjà plusieurs mois de tournée, Leslie Feist est toujours aussi généreuse, prête à satisfaire du mieux que possible son public et cela a été le cas, une nouvelle fois, hier soir, au Zénith de Paris, alors merci Leslie !

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement